Dôme de neige des Écrins

Séjour n°13. Dôme de neige des Écrins

Date : Du 28 juin au 01 juillet 2007
Animateurs : Cristian M., Michel J.

En ce mois de juin 2007, c’est à la faveur d’une bonne fenêtre météo, qu’une petite équipe d’Atlas a pu (et c’est inédit ), s’attaquer à ce « beau 4000 ».
Une course qualifiée de facile en alpinisme, mais pour nous : “simples randonneurs” ?
Placés dans le programme 2007, 2 jours étaient consacrés à cette sortie en utilisant les techniques glaciaires éprouvées l’hiver dans notre minuscule massif auvergnat.
Une aventure grandeur nature donc : d’abord, une marche d’approche le 1er jour, puis l’établissement d’un bivouac directement sur le glacier Blanc à 3070m d’altitude. Une partie de l’équipe ayant choisi de passer la courte nuit au refuge des Ecrins. Au petit matin, dans la neige gelée, à la lueur des frontales, l’ascension débute dans les traces de cordées assez nombreuses, mais dans un espace immense. Même si les conditions de progression sont parfaites, l’ambiance est à l’effort bien sûr, et aussi à la prudence, à la concentration, car nous sommes bien en haute montagne. La progression est lente, parfaitement adaptée à chacun… Et durant une partie de la matinée, toute l’ambiance “haute-montagne” faite de sensations, se déroule devant nos yeux friands. Après un petit ressaut final un peu glacé, c’est la plus grande partie de l’équipe qui atteindra, heureuse, sur le coup des 9h30, le Dôme à 4088m…
Là haut, le panorama est gigantesque, merveilleux, digne de figurer dans les plus grands reportages d’aventure… Déjà dans un bonheur immense d’avoir pour certains atteint un “4000” pour la première fois, il faut, tout aussi concentré, s’engager dans une longue redescente. Le danger est toujours présent. Non loin, une chute de séracs est là pour nous le rappeler…
Avec des “animateurs-guides” comme Christian et Michel, grâce à leur engagement mais aussi avec le goût de l’effort, en suivant un entraînement des plus sérieux, de telles sorties sont vraiment accessibles à un grand nombre d’adhérents Atlas.


Top départ pour la marche d'approche !!!
Top départ pour la marche d’approche !!!
En bas, le pré de Mme Carle.
En bas, le pré de Mme Carle.
Au-dessus de nos têtes, la langue terminale du Glacier Blanc. Pour les habitués, son recul est perceptible ...
Au-dessus de nos têtes, la langue terminale du Glacier Blanc. Pour les habitués, son recul est perceptible…
Un vrai balcon sur le Pelvoux (3932 m)
Un vrai balcon sur le Pelvoux (3932 m)
Déjà nous dépassons le refuge du Glacier Blanc pour aller prendre pied sur le glacier
Déjà nous dépassons le refuge du Glacier Blanc pour aller prendre pied sur le glacier
Dans l'après midi, progression sur le Glacier Blanc jusqu'au point de bivouac
Dans l’après midi, progression sur le Glacier Blanc jusqu’au point de bivouac
La météo est faste. Pour une partie de l'équipe, courte nuit sur le glacier ...
La météo est faste. Pour une partie de l’équipe, courte nuit sur le glacier…
Dans le petit matin, commencent les choses sérieuses ...
Dans le petit matin, commencent les choses sérieuses…
La progression se fait plus délicate sous la Barre des Ecrins avec la présence de séracs
La progression se fait plus délicate sous la Barre des Ecrins avec la présence de séracs
L' équipe arrive sur le Dôme
L’ équipe arrive sur le Dôme
4 088 m, et tout simplement heureux !!!
4 088 m, et tout simplement heureux !!!
Déjà la longue descente, dans un panorama de rêve
Déjà la longue descente, dans un panorama de rêve

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Corbières et châteaux Cathares

Séjour n°9. Corbières et châteaux Cathares

Date : Du jeudi 17 au dimanche 20 mai 2007
Animateur : Jean Pierre D.

Boucle de quatre jours au départ de Tuchan-Corbières et passant par les châteaux d’Aguilar, Quéribus et Peyrepertuse et l’arrière pays…
Des étapes d’une vingtaine de kilomètres pour 700 à 800m de dénivelé positive ont fait de ce séjour une agréable escapade pour adepte et débutant en autonomie.

Merci à Christiane pour ses photos…

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Entre Lot et Célé : le Quercy

Séjour n°8. Entre Lot et Célé : le Quercy

Date : Du mercredi 2 au dimanche 6 mai 2007
Animateur : Pascal

Depuis le très joli gîte d’Espinières, nous avons découvert le Quercy. Cette région, encadré au Nord par le Causse de Gramat et au Sud par le Causse de Limogne a pour principales villes : Figeac à l’Est et Cahors à l’Ouest.
Situé au sud du département du Lot, le Quercy est un grand plateau calcaire entaillé par deux belles rivières : le Lot et son affluent le Célé. Leurs innombrables méandres ont de tous temps servi de refuge : les grottes préhistoriques comme Pech-Merle, les châteaux et leurs villages comme Carjac, Cabrerets, Saint-Cirq la Popie. Cinq randonnées nous ont permis de profiter des odeurs de la garrigue et des bois de chênes verts, de la visite de certains plus beaux villages de France et de la gastronomie locale…

Merci à Christiane pour ses photos…

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-


Evasion sur le Mont Lozère

Séjour n°7. Evasion sur le Mont Lozère

Date : Du samedi 28 avril au mardi 01 mai 2007
Animateur : Yannick

Entre Margeride et Cévennes, un immense bloc de granit barre la Lozère en son milieu. C’est le mont Lozère, rude et solitaire. Dominé par deux pics, le Finiels et le Cassini, il est parsemé de blocs rocheux, de landes et de genêts, de tourbières et d’impétueux torrents. Quatre jours en autonomie nous ont permis de découvrir également le Parc national des cévennes, pour admirer de superbes paysages, gravir quelques puechs, traverser de petits hameaux et villages aux maisons typiques, contempler les champs de menhirs dressés là en offrande… tout en suivant les traces des camisards, au cœur de cette montagne sauvage où le Tarn prend sa source.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Raquettes en Aubrac

Séjour n°1. Raquettes en Aubrac

Date : Les 20 et 21 janvier 2007
Animateurs : Jean Pierre D., Jean Pierre Q.

Imaginez une grosse boule de granit recouverte de lave refroidie. L’herbe et les arbres viennes à y pousser. Les hommes arrivent, coupent les arbres, ramassent et alignent les pierres en murettes infinies : voilà de grands parcours pour les troupeaux. Ils construisent de solides fermes closes sur leur cour ou se réunissent en villages autour de leurs églises romanes et de leurs foirails. C’est l’Aubrac. La neige tombe, le vent l’amoncelle en longues congères qui la côte pour jouir, depuis le sommet de la vue sur ces immensités blanches…
Et même si la neige n’a pas toujours été présente, le déplacement s’est réalisé quand même.

Merci à Pierre pour ses photos…

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Belle-Ile et ses copines

Séjour n°19. Belle-Ile et ses copines

Date : Du samedi 2 au samedi 9 septembre 2007
Animatrice : Aurélie

Située dans la département du Morbihan, Belle Ile, Houat, Hoëdic et la presqu’ile de Quiberon ont été le théâtre de ce séjour. Le groupe est allé à la découverte des côtes découpées, des plages de sable fin exposées au caprice de l’Océan Atlantique, sans oublier les rencontres avec les Iliens au hasard des sentiers… Le séjour s’est fait en boucle, à partir de gîtes et d’auberges de jeunesse, avec un déplacement comportant peu de dénivelé et de 15 à 24km de déplacement par jour…

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

La Saint Jean dans les pas de Gaspard des Montagnes

Séjour n°12. La Saint Jean dans les pas de Gaspard des Montagnes

Date : Les 24 et 25 juin 2007
Animateur : Jean Pierre D.

Dans “le pavillon des amourettes”, troisième livre de son “Gaspard des Montagnes”, Henri POURRAT nous décrit, lors de la septième veillée, le chemin parcouru par son héros à la recherche de l’enfant perdu de la femme qu’il aime. L’action est située à la Saint Jean, il y a près de deux siècles. Tous les amis de Gaspard sont là, accompagnés de leur fiancée.
Pour cette Saint Jean 2006, nous sommes allés mettre nos pas dans ceux des compagnons de ce héros auvergnat. Et comme eux, nous avons pris “la route de la montagne”, fait “halte au clair de lune”, et vu “le lever de soleil à Pierre sur Haute”. Nous avons participé à “la caravane sur le plateau”, avant “l’arrivée à l’Hermitage”.
Le récit de POURRAT est émaillé d’anecdotes et de “farces”. Chacun a ainsi apporté sa bonne humeur, ses meilleurs histoires et couplets, voire son instrument, pour la longue veillée, et transformer cet itinéraire en “chemin du Paradis”.

Merci à Christiane pour ses photos…

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Trois jours à Chamonix…

Séjour n°10. Trois jours à Chamonix…

Date : Du vendredi 9 au dimanche 11 juin 2006
Animateur : Christian

C’est la mise en jambe jusqu’à Planpraz qui nous fait découvrir un magnifique panorama sur les vraies montagnes du massif du Mont Blanc sous le soleil.
En passant par l’aiguille des Posettes et jusqu’à la pointe de Balme, nous traversons les alpages où les crocus et leurs copines des montagnes pointent tout juste leurs fleurs. Nous ne nous laisserons pas impressionner par le sentier aérien qui nous fait grimper jusqu’au 2343 m de la Croix de Fer. Nous terminons cette escapade Suisse par des glissades sur les névés. Nous n’avons pas trouvé les pièces d’or de Farinet, mais le sentier qui longe le torrent de l’Eau de Bérard dans une vallée escarpée avec chamois, marmottes et bouquetins. Ces derniers surveillent, depuis leur promontoire, leur domaine et les randonneurs installés devant le refuge de la Pierre à Bérard. Les piolets sortent du sac pour la montée au col de Salenton et la descente sera l’occasion de tester la technique d’arrêt de chute démontrée par Christian. 3 jours à Chamonix c’est comme les gâteaux au chocolat, il faut goûter et regoûter.

Merci à Mireille pour son compte-rendu, et à Christiane et Christian pour leurs photos…

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Stage montagne dans le Massif du Mont-Blanc

Séjour n° . Stage montagne dans le Massif du Mont-Blanc

Date : Le 1 et 2 mars 2006
Animateurs : Christian, Michel J.

Ce stage organisé régulièrement par l’association a pour but d’approcher, ou de se perfectionner, avec les techniques alpines de progression :
– rappel et présentation du matériel utilisé (casque, baudriers, crampons, piolets, cordes, poignées d’ascension, broches à glace, pieux à neige etc.).
– techniques de déplacement en solo et en cordée sur neige gelée ou glace, en fonction de la pente.
– mise en place d’une main courante, amarrage avec piolets, pieux à neige, broches à glace et moyens de fortune (en fonction de la neige).
– utilisation du matériel de sécurité ARVA, émetteurs, sondes et pelles à neige.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-