Jeu 09/06/2022 Combrailles – Mérinchal

Animateur : Yves
Nombre de participants :  8 animateur compris ( 3 F, 5 H)
Météo : Couvert avec des éclaircies
Distance : 21 Km 
Dénivelé :  450 Mètres
Durée : 7H pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto :   166 km pour 1véhicule et 134 pour 1 autre soit : 300 km
Temps de préparation :  2 h

ITINERAIRE : Mérinchal, La Peyrouze, Source du Cher, La Roche, Villelume, Chard, Les Bariauds, Les Vergnes, Roussines, Les Monts, Fontavide, Le Pouyal, Etang du Mondayraud, Mérinchal.


Randonnée en hommage à notre ami Bernard au départ de Mérinchal, commune de la Creuse à la porte des Combrailles. Recueillement collégial au cimetière avant d’engager la journée.
La source du Cher étant sur la commune, la première partie du parcours se fera le long de cet affluent de la Loire. Petit arrêt à la source où un panneau nous indique le chemin parcouru jusqu’à Villandry. La source est composée de minces filets d’eau, qui se rejoignent pour passer sous la route en formant un infime ruisseau qui descend en cascade dans les prairies voisines jusqu’à Chard.

Source du Cher


Après La Roche, nous franchissons pour une première fois l’ancienne voie ferrée désaffectée, Ussel – Montluçon, qui bien défrichée ferait une jolie voie verte. Celle-ci suit le Cher et notre chemin s’en approche et s’en éloigne constamment pour la traverser une deuxième fois à Colombe.
De là, nous nous rapprochons du Cher que nous enjambons à l’entrée et à la sortie de Chard. Au passage nous apercevons le château construit en 1450 blotti au milieu d’une végétation luxuriante.

Le Cher à l’entrée de CHARD
Le Cher à la sortie de Chard avec son château


Sur notre gauche toujours le Cher, nonchalant et paisible mais déjà bien marqué, il se promène dans les prairies à l’herbe haute où un troupeau de charolaises se régale. 
Passage à nouveau sous la voie ferrée que nous suivons cette fois. Arrive le lieu-dit Les Mouqueix où nous l’abandonnons ainsi que le Cher, nous aurions volontiers continué cette vallée, dans ce cadre tranquille et reposant, mais notre itinéraire se dirige vers l’est.
Direction Les Vergnes et son Château du début du 20°S qui est difficile à approcher car le propriétaire a privatisé le chemin. Le retour se fait en empruntant tour à tour petites routes, chemins, sentes, voire des portions hors-piste en bordure de cultures ou en prairies fauchées, contraint encore une fois, suite au manque d’entretien ou à l’inexistence des chemins figurants sur la carte.
​De nombreux étangs petits et grands jalonnent notre trajet, mais déception à la vue du plus grand 52 ha, l’étang de Mondayraud, un des plus beaux des Combrailles transformé en désert. La berge fuit et depuis plusieurs mois il s’est vidé. Une mini catastrophe écologique s’est abattue sur cet étang qui représente un endroit symbolique. on peut seulement espérer que les travaux interviendront prochainement. La nature à plus que jamais besoin d’être protégée.
Tout au long du trajet, nous avons pu constater les stigmates de la grêle de la semaine dernière sur les toitures des granges et maisons environnantes.

Toit d’une grange percé par la grêle


​Retour aux voitures, la journée se termine comme commencée, temps couvert ponctué par de brèves éclaircies, mais une température idéale pour randonner.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 29/05/2022 Chaîne des Puys – Beaune le Chaud

Animateur : Yves
Nombre de participants :  6 animateur compris ( 4 F, 2 H)
Météo : Journée ensoleillée avec quelques passage nuageux.
Distance : 22 Km 
Dénivelé :  850 Mètres
Durée :7 H 30 mn pauses comprises
Classement Atlas : Facile reclassée moyenne pour le dénivelé
Kilométrage auto :  52 Km pour 1 véhicule et 1 véhicule sur place 
Temps de préparation :  2 h

ITINERAIRE :Beaune le Chaud, PC992, PC978, Puy de Laschamp, Puy de Beaune, Puy Pelat, Puy de Mercœur, PC1112, PC1083, Puy de Lassolas, Puy de la Vache, PC967, PC945, Beaune le Chaud.  


Peu de présents en ce dimanche de Fête des Mères et de week-end de l’Ascension mais cinq courageux tout de même. Nous partons de Beaune, coup d’œil rapide à l’église de la Visitation, construite en 1863, pour apprécier ses murs décorés. Sur le parvis nous découvrons face à nous les puys prévus sur le parcours du jour, les participants ne semblent pas effrayés.
Nous contournons les zones boisées au nord du village, avec à notre droite le maître de ces lieux, notre majestueux Puy-de-Dôme.

Le Puy de Dôme



Passage derrière le centre équestre de Laschamp avant l’assaut du puy éponyme. Le soupçon de hors-piste annoncé est bien là, car les sentiers qui mènent au sommet sont interminables et le plus court est le meilleur. La carte annonce une borne au point culminant, nous la cherchons et Pierre la découvre en premier. 

Pierre découvre la borne
La voila !



Nous descendons plein sud par une sente VTT relativement pentue, parsemée de nombreuses racines. Nous cheminons au 3/4 de leur hauteur les puys de Beaune et Pelat pour atteindre le PC1097 au carrefour du GR4. Nous nous élançons sur le Puy de Mercœur par le sentier classique. Pendant le pique-nique pris au sommet, nous aurons une pensée pour les Atlasiens qui en 2010 et 2011 ont démantelé ici, diverses antennes et une construction en béton. Nous quittons cet endroit par une petite sente à peine marquée mais qui raccourcit généreusement la distance.

Sommet du Puy de Mercoeur


Un peu de répit avant d’affronter les puys de Lassolas et la Vache. Les nuages laissent passer le soleil qui commence à bien chauffer, la sueur coule dans la montée. D’en haut la vue est super dégagée, on visualise le parcours de jeudi au loin.

Montée du Puy de Lassolas
Vue du haut du Puy de Lassolas



Après une bonne pause bronzage sur le haut du Puy de la Vache, les marches inégales de la descente se dévalent sans difficulté. Le retour sur Beaune se réalise tranquillement par les Cheires de Mercœur. La croix en pierre de la Roche Quairière nous interpelle au passage mais nous n’aurons pas de réponse. Arrivés aux voitures les parts généreuses du moelleux au chocolat de Corinne ont été appréciées de tous.

Bronzette au Puy de la Vache

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 26/05/2022 Sud Chaîne des Puys –  Fontclairant                                                                              

Animateur : Yves
Nombre de participants : 15 animateur compris ( 7 F, 8 H)
Météo : Nuageux , couvert , éclaircie en fin de journée
Distance : 27 Km 
Dénivelé :  600 Mètres
Durée :7 H pauses comprises
Classement Atlas : Facile reclassée moyenne pour la distance
Kilométrage auto : 70 Km pour 2 véhicules et 35 pour 2 autres soit 210 km 
Temps de préparation : 2 h 30 

ITINERAIRE :Fontclairant, Puy de la Rodde, La Garandie, Espinasse, Fonsalive, Chevalard, Pessade, PC1063, Les Mazets,
Puy de Monténard, Zanières, Pindin, Veyréras, Fontclairant.

Le temps est couvert, bien gris, on devine quelques gouttes, certains voudraient se couvrir mais je le déconseille car nous attaquons le dénivelé de suite.
Nous traversons Fontclairant, passons devant la maison où nous avions pris le pique-nique lors de la grande distance de Thierry il y a 3 ans déjà, et nous voilà à l’assaut du Puy de la Rodde par une petite sente qui nous tend les bras. Nous ne gagnons pas le sommet car très encombré et n’offre aucune vue. La descente se fait face au Puy de la Combegrasse.

Puy de la Rodde



Nous contournons La Garandie par la droite où le camping semble déjà bien fréquenté en ce long week-end de l’Ascension. Direction le Puy de l’Enfer, appelé ainsi en raison de la couleur rouge de ses scories. Nous gagnons son cratère, entouré de falaises verticales, site qui a servi de carrière de pouzzolane autrefois. Sur les bords du cratère nous avons une belle vue d’ensemble sur la narce d’Espinasse. La narce est une tourbière formée lors de la rencontre entre le magma et le cours de la Veyre. Elle abrite la plus importante population de Ligulaire de Sibérie de France.

Cratère du Puy de l’Enfer
Falaises du Puy de l’Enfer



Nous continuons par « Le chemin des morts » emprunté par les habitants du hameau d’Espinasse pour aller enterrer leurs morts sur la commune d’Aydat. Nous passons Espinasse entouré de pâtures bien en herbe où les troupeaux importants donneront du bon lait qui servira principalement à la fabrication du fameux Saint Nectaire. Arrive Fontsalive, petit hameau tranquille sur ce plateau de plus de 1000m d’altitude où se détache une immense bâtisse en mélèze, « Le bonheur dans le pré » gîte de 800 m2 proposant 50 couchages.

Légère portion de route pour plonger sur le Chevalard, petit ruisseau limpide. Nous le suivons sur 2 kilomètres jusqu’à la route du Mont Dore que nous traversons au Pont de Chevalard. Nous nous engouffrons dans le bois des Rioux pour rejoindre le GR441 qui nous mènera à Pessade. Courte pause pique-nique, sous les arbres devant « Chouette parc » (parc d’aventure étonnement fermé), car le temps qui était resté couvert toute la matinée s’assombrit accompagné d’un air frais et d’une légère bruine.

Ruisseau du Chevalard



Nous quittons Pessade rapidement en direction de la vallée du Labadeau, passé la Côte Brulée le ressenti est meilleur, l’air frais a disparu, les mines changent et les échanges verbaux reprennent. Le parcours plus sauvage est bucolique mais beaucoup plus gras, le ruisseau impétueux s’accapare le sentier de temps à autre. 

En direction du Labadeau

Arrivés sous Saulzet le Froid nous apercevons le Puy de Monténard bien souligné à sa base par des haies de genêts aux fleurs épanouies.

L’ascension se fait sans difficulté, la pente est douce et régulière et le sentier agréable. Le ciel se dégage un petit peu, d’en haut nous pouvons voir notre cheminement depuis Pessade, mais le Sancy reste encore dans la brume.

Vue depuis le Monténard
Sommet fleuri du Monténard


Après la descente, nous gagnons Zanières, puis Pindin, sous un chaud soleil inattendu, pour rejoindre Veyréras. De là, simple formalité, le Chemin de Bouffevent bordé de magnifiques chalets, aux terrains entretenus et fleuris, et d’incroyables maisons d’architecte, nous ramène à l’entrée de Fontclairant. Le petit quatre-heures maison offert par Claude est apprécié de tous.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 21/04/2022 Limagne d’Issoire – Perrier

  
Animateur : Yves
Nombre de participants : 13 animateur compris ( 8 F, 5 H)
Météo : Brumeux et couvert, éclaircie en fin de journée
Distance : 25 Km 
Dénivelé : 750 Mètres
Durée :8 H  mn pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 26 Km pour 1 véhicule et 60 pour 2 autres soit : 146 km 
Temps de préparation : 2 h

ITINERAIRE :Coudes, PC418, PC459, Chadeleuf, Neschers, PC474, PC479, PC511, Pardines, Puy de la Chèvre, Roche noire, Le Coudert, Perrier, Côte Chapelot, PC544, Le Py, Le Tuzo, PC459, PC511, PC503, Sauvagnat Ste Marthe, La Pellière, Les Carpes, La Ronzière, Coudes.  

Brumeux, couvert et quelques gouttes ce matin pour le départ face à la villa néo-classique de Beauvezeix à la sortie de Coudes. Après la traversée de la Couze Chambon sur une passerelle intrigante, nous grimpons rapidement sur le plateau direction Chadeleuf. Ancienne seigneurie de l’abbaye d’Issoire où nous contemplons les deux tours ronde et carrée qui délimitent les anciennes fortifications. 

Tour carrée de Chadeleuf


Notre parcours redescend sur Neschers pour rejoindre la Couze. Village construit sur la fin de la cheire du Tartaret, volcan ayant formé le lac Chambon. Regard sur les 2 ponts qui s’y trouvent mais surtout sur le plus ancien, où passait jadis une voie romaine, bien conservée et bien restaurée.

Pont gallo romain de Neschers


Nous remontons sur Pardines, construit au bout de la falaise d’un plateau basaltique. En 1733 soixante bâtiments furent détruits par un glissement de terrain séparant la falaise en deux parties sans faire de victime heureusement. Passage au pied des falaises encore présentes pour gagner Le Coudert et Perrier. Lucette aux yeux de lynx nous présente les 2 morilles qu’elle vient de dénicher.

Morilles


Perrier, point d’orgue de la rando du jour, le village des Roches très connu pour ses grottes troglodytes au nombre impressionnant de 300 dont les dernières furent habitées jusqu’en 1945. Nous prenons le temps de déambuler pour les revoir, apprécier les restaurations faites par une association locale ou les découvrir pour certains. L’endroit est idéal pour la pause pique-nique sous un soleil timide mais bien présent.

Grottes
Tour Maurifolet


Petite escalade sur la Chaux de Perrier et traversée du plateau de Pardines face à Boissac. Là le chemin se perd et un petit passage hors-piste sera nécessaire pour atteindre le ruisseau de Boissac. Nous le longerons gaiement avant de remonter sur Sauvagnat Ste Marthe. A la sortie du village un petit monticule surmonté d’une croix nous tente et nous le gravirons sans difficulté malgré une sente très abrupte.

Le monticule de Sauvagnat Ste Marthe

De là nous apercevons presque nos voitures, il nous reste quatre kilomètres qui se feront facilement. D’abord une descente sur Coudes à  proximité de l’autoroute et ses nuisances sonores et nous regagnerons le départ par une petite sente qui serpente le long de la Couze, enivrés par l’odeur de l’ail des ours.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 24/03/2022 LIVRADOIS – Laps

Animateur : Yves
Nombre de participants : 22 animateur compris ( 9 F, 13 H)
Météo : Journée ensoleillée et chaude
Distance :  22 Km 
Dénivelé : 730 Mètres
Durée : 7 H 10 mn pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 60 Km pour 2 véhicules et 30 Km pour 3 autres soit : 210 Km 
Temps de préparation : 1 H 30 mn

ITINERAIRE : Laps, PC619, Bois de Glaisne , Puy Pendu, PC570, Lide, Roche, Cerfeuil, Château de Coppel, Coppel, Layras, Les Coins, Boisseret, Le Champ Blanchi, Le Champ des Pierres, Contournat, PC547, Calais, Col de Potey, PC604, Laps

Déjà beau soleil ce matin en quittant Laps. Dès la sortie du village, premier dénivelé en direction du Bois de Glaisne et du Puy Pendu, une traversée de route, une portion de hors-piste et nous retrouvons le sentier dans le bois. Les couches s’enlèvent une à une et les premières gouttes de sueur apparaissent. 

Poste de douane avec douanier


Nous descendons maintenant sur Lide et Jarlat avant de remonter vers la Principauté de Roche – Le Cerfeuil où documents en main nous pouvons passer la douane. Aucun de nous n’est retenu et le groupe peut grimper sur le piton rocheux de Notre Dame de la Roche. Tout le monde apprécie la vue à 360° illustrée par 4 belles tables d’orientation bien détaillées et bien positionnées. L’Aiguiller, le Baladou et le Puy de Louire se dévoilent à gauche du Puy Saint Romain à l’Ouest avec la Chaîne des Puys dans toute sa splendeur. Au Nord les 2 Turlurons se dressent fièrement dans la Limagne. A l’Est 3 châteaux s’exhibent sur leur bute respective, Coppel, Montmorin, Mauzun, avec en toile de fond le Forez. Au sud le Pic de Cheix Blanc et les bois de la Comté. Contraste important avec mon passage 10 jours avant accompagné par la pluie et le brouillard.

Notre Dame de la Roche


​Cet endroit est tellement accueillant que le groupe voulait pique-niquer en ce lieu apaisant, mais ce n’est pas l’heure, d’autres découvertes nous attendent.
Demi tour sur Roche et Le Cerfeuil afin de s’imprégner de la totalité de la (Principauté) avant de rejoindre Coppel et les ruines de son château du 13°S. Visite méthodique et pause méridienne étalée sur l’ensemble du site, soleil pour certains, ombre pour d’autres, mais pierres pour tous. L’ensemble surplombé par cette tour aux 3/4  détruite mais dont la partie restante semble indétrônable.

Montmorin et Mauzun vus du Château de Coppel


Notre parcours continue sur Layras où un chemin bien abandonné nous fera faire un deuxième tronçon de hors-piste dans un champ bien humide. Direction Les Coins où le nom du lieu-dit aura un sens pour nous car nous bifurquons complètement à gauche pour continuer plein Ouest en direction de Contournat. Gauche droite, droite gauche aux milieux des cultures, de ce fait la vue à l’horizon change constamment et ravit certains participants attentifs à l’environnement.

Le grand Turluron

Nous apercevons difficilement le Manoir de Saint Cirques et le domaine de Marcillat dont la partie habitation n’a rien à envier à une magnifique demeure bourgeoise.
A Contournat nous prenons le temps de contempler le château, presque quelconque, dommage ! mais surtout de s’informer sur l’existence de la chapelle. Histoire inconnue de tous, qui montre que des Auvergnats ont joué un rôle non seulement dans l’histoire de notre pays, mais aussi aux Etats-Unis. L’enfant du pays Monseigneur Benoit Faget 1er évêque du Middle West en 1808 et 2e évêque des Etats-Unis en est un bon exemple.

Chemin entre les cultures


La remontée se fait gentiment jusqu’à Calais où un couple en pleine rénovation de leur habitation sera content de faire la causette. Nous voici au col de Potey, une dernière petite grimpette et nous glissons sur Laps.
Le bar du village prévenu ce matin nous a préparé les tables. Une boisson désaltérante, appréciée en cette journée de première chaleur, accompagnera les nombreux cakes maison confectionnés en l’honneur de l’anniversaire d’une animatrice et de 2 animateurs nés respectivement les 10,11,et 12 mars.
Moment de convivialité apprécié de tous !

Présentation des cakes maison

o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 20/03/2022 Les côtes de CLERMONT-FERRAND

Animateur : Michel D.
Nombre de participants : 10 animateur compris (6F, 4H)
Distance : 22 km
Dénivelé : 850 m
Durée pauses comprises : 7 h3
Durée de marche : 5 h30
Classement Atlas : Facile
Météo : couvert sans pluies, fraicheur sur les hauteurs
Terrain : quelques passages gras si non sec
Kilométrage auto : 0 Déplacement en Tram
Préparation et rédaction : 2 h

           

ITINERAIRE :  Parking Quillot – Ancien hôpital de Sabourin – Puy de Chanturgue – PC502 – Oppidum – Tour télécom – Cimetière de durtol – D55a – PC553 – PC543 – Les hauts de Chamalières – Voie romaine – PC682 – PC723 – PC692 – Sente en descente sur le rond point du stade de Royat – Descente sur l’église fortifiée de Royat et visite – Chapelle oratoire avec son magnifique monument au morts – Dernière montée vers le Puy de Grave Noire – Sente dans l’ancienne carrière – Sente jusqu’au PC668 – Descente sur le lotissement de Grave Noire – Ancien practice de golf – Arrivée place Henry Dunant .   

Belle sortie originale, apprécier de tous, sur sentes, chemins, quelques passages goudronnés, et le retour en Tram.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

 Jeu 17/03/2022 CHAINE DES PUYS – Secteur Paugnat

Animateur : Georges
Nombre de participants : 20 (10 F, 10 H )
Distance : 22 km
Dénivelé : 500 m
Durée : 6 h 30
Classement Atlas : facile
Météo : Petite pluie fine au départ et brouillard toute la journée avec une forte humidité.
Kilométrage auto : 80 km pour une voiture, 42 km pour 3 voitures soit 206 km et 2 voitures sur place
Préparation et CR : 2 h


ITINERAIRE : Départ de Paugnat, Beaunit, ancienne voie ferrée, roche de Sauterre, Laty, Etang de Lachamp, Rochebraud, Bouy, Manoir de Veygoux, Paugnat.

C’est sous un ciel gris, avec du brouillard et une petite pluie fine que nous quittons Paugnat. Après avoir traversé le village, direction Beaunit que nous atteignons assez rapidement. Le maar de Beaunit fait partie des volcans de la chaîne des puys, l’ancien cratère étant aujourd’hui occupé par une narce ( zone humide ).

L’ambène

Le ruisseau l’Ambène est à l’origine du phénomène de rencontre entre le magma et l’eau, ce cratère est aujourd’hui comblé par les projections volcaniques du puy de Gonnard tout proche. A la sortie du village, nous longeons l’autoroute toute proche pour rejoindre l’ancienne voie ferrée de Volvic au viaduc des Fades.

Voie ferrée sous l’autoroute

La progression est lente, car la nature a repris ses droits, nous devons slalomer entre ronces, genêts et petits arbustes jusqu’à l’ancienne gare de Manzat. Nous quittons la voie ferrée en direction de la roche de Sauterre, le basalte de l’ancienne coulée, datant de cinq millions d’années, a été exploité entre les deux guerres. la Roche de Sauterre présente une forte densité de nodules de péridotite, une roche cristalline riche en cristaux d’olivine (pierre semi-précieuse utilisée en bijouterie). Un promontoire avec une table d’orientation au sommet offre une  vue sur le nord de la chaîne des puys (quand il n’y a pas de brouillard).

Roche de sauterre
Le groupe sur le retour


Nous prenons la pause pique-nique dans un bois à l’abri du vent. Direction l’étang de Lachamp, situé dans une zone humide et alimenté par les sources de la Morge toutes proches. Nous traversons les villages de Rochebraud et Bouy pour arriver au manoir de Veygoux, nous retrouvons le ruisseau de l’Ambène, un petit arrêt pour prendre quelques photos des sculptures de Thierry Courtadon suspendues au dessus du ruisseau. Merci à tous pour avoir bravé le brouillard et merci également pour les chocolats et gâteaux tout au long de la rando et à l’arrivée.

Girouette originale sur un toit à La Tronche près Rochebraud

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Jeu 17/03/2022 VTT entrainement bords de l’Allier

Animateur : Michel D
Nombre de participants : 6 animateur compris (1F, 4H)
Classement : Facile avec allure modérée
Distance : 67 km
Dénivelé : 550 m +
Vitesse : 15.5 km/h
Météo : Couvert avec pluie fine, vent sud de face
Durée (pause comprises) : 4h15
Kilométrage auto : 0
Préparation et rédaction : 1h10

ITINERAIRE : Parking pont de Cournon – les Toises – Dallet – Pont-du-Château – les Boires – Pointe de l’Allier – Champ Réal – Pont du Château – les Vacants – Mine des Rois – Usine d’eau potable – Base de loisirs – (Pause pique-nique face au plan d’eau et à l’abris de la pluie sous la tonnelle de la buvette fermée) – Les Queyriaux – Station d’épuration – Oppidum de gondole – Les Martres-de-Veyre – Piste cyclable jusqu’au pont des Goules – D 96 – Le grand tertre – Piste agricole jusqu’à Montpeyroux – Descente vers l’Allier – Rocher d’escalade de Gourmier – Château de Chadieu – Pont des Goules – D1- Ste Marguerite – Geyser – Vallon des Bouys – L’Albaret – Le Bateau – L’île de Mirefleurs – Parc des oiseaux – Belle rive – Retour aux voitures   

Parcours agréable, très roulant, sur terrain humide mené à allure modérée, groupe homogène.

Dim 13/03/2022 LIVRADOIS – Autour de Saint Julien de Coppel 

Animateur : Yves
Nombre de participants : 8 animateur compris ( 5 F, 3 H)
Météo : Vent fort en matinée et pluie et vent l’après-midi
Distance : 24 Km 
Dénivelé : 800 Mètres
Durée : 6 H 40  mn pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 47 Km pour 2 véhicules soit 94 km 
Temps de préparation : 3 H

ITINERAIRE : Busséol, PC469, Contournat,  Boisseret, Layras, Coppel, Roche, PC374, Lide, PC570, Bois de Lavende, Bois de Lavaure, Col de Potey, PC604, PC572, Busséol.

La météo ayant annoncé vent et pluie peu de participants ce matin, huit courageux se dirigent à l’assaut de Busséol et son château du 12°S en partie détruit à la révolution et restauré au 20°S, classé aux monuments historiques en 1926.
Nous contournons le bourg par la gauche où nous serons à l’abri du vent passé le ruisseau du Moulin nous découvrons le sirocco annoncé qui nous accompagnera toute la matinée. Nous arrivons à Contournat, petit bourg Auvergnat connu jusqu’au Etats-Unis. Un citoyen du village Monseigneur Benoit Flaget fut le premier évêque du Middle West américain en 1808 et le deuxième évêque des Etats-Unis. Une chapelle à été construite en souvenir en 1863. Nous ne manquons pas d’admirer le château du 15°S tout proche à l’architecture tourmentée.

Chapelle de Contournat
Château de Contournat


Face aux deux Turlurons, quatre jeunes chevreuils gambadent en plein prés devant nous. Nous passons le Champ des Pierres pour rejoindre le Champ Blanchi afin d’approcher le manoir de St Cirgues. Prieuré construit à la fin du 5°S appartenant à l’abbaye de la Chaise Dieu, protégé par un grand mur et malgré notre insistance nous aurons du mal à l’apercevoir.

Manoir de Saint Cirgues


Après un slalom entre champs fraîchement labourés, semés et de magnifiques vignes nous descendons sur Layras. Le blizzard se fait de plus en plus fort. Sur la remontée les deux objectifs importants de la journée se présentent devant nous, les ruines du château de Coppel et Notre Dame de la Roche.
Le petit sentier bien encombré finira par s’obstruer et nous obligera à un soupçon de hors piste avant d’atteindre Coppel. La visite des ruines, de ce château du 13°S détruit par Richelieu en 1626, sera rapide, perturbée par de folles rafales, juste le temps de faire quelques photos de cette tour éventrée et des salles souterraines. Au pied de ce lieu fascinant un endroit un peu à l’abri sera séduisant pour le pique-nique.

Château de Coppel
Vue sur Montmorin à travers le mur du château de Coppel


Passage par le Cerfeuil pour arriver à la Roche, village connu pour sa statue de la vierge érigée en 1862 sur un imposant piédestal où tous les ans un pèlerinage perpétue la tradition. Légèrement en dessous une Chapelle du 11°S au clocher mur, seul vestige d’un château aujourd’hui disparu, nous a accueilli généreusement.

Notre Dame de la Roche


Nous sentons les premières gouttes, le ciel devient sombre vers l’ouest et c’est notre direction. Nous remontons les capuches et d’un pas alerte nous montons au Puy Pendu, le chemin est jonché de pierres glissantes qui ralentissent notre allure. Passé le col de Potey nous contournons le Puy de Montmol pour rejoindre notre point de départ. A partir de là le terrain n’est plus le même nous marchons en semelles compensées, mais nous gardons le sourire car le vent s’affaiblit et la pluie cesse. Nous aurons la surprise de constater à l’arrivée que notre moyenne globale a été plus que convenable en dépit des conditions météo. Félicitation aux trois nouveaux adhérents qui ont suivi le rythme sans problème. 

Château de Busséol

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 06/03/2022 MONTAGNE BOURBONNAISE –  Nizerolles

Animateur : Christelle
Nombre de participants : 11 personnes animatrice comprise (8F, 3H)
Météo : Grand bleu mais fond de l’air bien frais
Terrain : Bon, quelques rares passages un peu gras
Distance : 21.500 km   
Dénivelé : 590 m
Durée : 6h15 pauses comprises
Classement Atlas : facile
Kilométrage auto : 140 X 2 et 20 km X 1 soit 300  km
Préparation et rédaction : 2 h

ITINERAIRE : Départ église de Nizerolles, la Goutte, les Couachonnes, PC 472 , PC 542 sous Rez des Pierres, Lac de St Clément, Canivet, l’Almanza, PC 472, les Martinants, le Toussou, Châtel Montagne, Château ruiné, Moulin Châtel, Baratin, Le Pin, Le Lion, Nizerolles.

Une belle journée en montanha borbonesa comme on l’appelle en occitan. Le paysage émaillé de multiples petits reliefs,  rez, ray, puy, a beaucoup de charme.
Départ dans la fraicheur du  village de Nizerolles. Situé à une vingtaine de kilomètres de Vichy ce petit bourg était traversé par la ligne ferroviaire Lapalisse-Mayet de Montagne, élément de mobilité primordiale au début  du 20ème siècle dont on ne retrouve aucun vestige aujourd’hui.


Pour nous réchauffer nous marchons d’un bon pas pour rejoindre le joli lac de Saint Clément. Nous sommes interpellés par un panneau indiquant « Centre de l’Europe des Douze ». En effet, en 1990, quelques mois après la chute du Mur de Berlin et la réunification de l’Allemagne, Saint Clément devînt pour quelques temps le centre de la CEE.
Nous longeons les bords du plan d’eau qui couvre  presque 30 hectares. C’est  un lac de barrage aménagé sur la rivière Besbre ( affluent de la Loire) Le pourtour a fait l’objet de travaux en 2021 ce qui permet désormais de faire une boucle complète. Nous ne nous éternisons pas car le lac est balayé par une brise glaciale ! Site néanmoins  bien agréable à la belle saison avec notamment des parcours d’accrobranches et tyroliennes qui traversent le lac et bien sûr zone de pêche très appréciée des locaux.

lac de Saint Clément

Au nord du lac, au lieu-dit  Moulin Roc nous tentons de trouver un départ de sente qui nous aurait obligé à entrer sur un terrain privé. Nous rebroussons donc chemin et sommes obligés de faire le tour par la route et reprendre un tronçon de chemin déjà emprunté à l’aller.
Après une agréable pause ensoleillée  dans un pré, nous retrouvons ensuite les bords de la Besbre, très belle portion émaillée de grosses boules de granit.

La Besbre

Nous rejoignons ensuite Châtel-Montagne. Ce bourg qui comptait près de 2000 habitants en 1830 est bien désertique ! il attire néanmoins énormément de visiteurs qui viennent admirer l’imposante et magnifique église romane du XIIème. Nous prenons donc le temps de visiter ce bel édifice.

Eglise Romane de Chatel-Montagne

A la sortie de la commune, nous faisons le détour pour aller voir les ruines du château de Châtel. Bien que de nouvelles fouilles aient été engagées en 2019, il ne reste vraiment pas grand-chose à voir de la construction qui comportait quand même 7 tours ! Petit clin d’œil printanier avec les premières jonquilles qui se plaisent bien à l’abri de ces vieux murs.

Ruines du Château de Châtel

Puis nous entamons le retour avec une nouvelle traversée de la Besbre et une longue remontée vers le plateau où nous retrouvons de jolis panoramas sur les collines environnantes. Retour aux voitures toujours sous le ciel bleu qui nous aura bien gâté ! Merci à tous pour  votre présence !

Etang de Nizerolles

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-