Jeu10/06/2021 Sancy Rando des trois lacs

Date : 10/06/2021
Animateur : Georges et Liliane en formation
Nombre de participants : 13 ( 4 F et 9 H )
Météo : Soleil et nuages, température agréable avec une petite brise sur les hauteurs
Terrain : sec
Distance : 25 km
Dénivelé : 750 m
Durée : 7h30 pauses comprises
Classement Atlas : facile
Kilométrage auto : 116 pour 2 voitures et 80 pour 1 autre soit 312 km
Préparation et rédaction : 1 h

Lac de Montcineyre


ITINERAIRE : Départ de Pertuyzat, sommet du puy du même nom, lac Pavin, sommet du puy de Montchal, lac de Montcineyre, lac de Bourdouze, Anglard, cascade de Vaucoux, retour à Pertuyzat.

Départ de la station de ski nordique de Pertuyzat pour cette rando estivale. Première difficulté, le sommet du puy de Pertuyzat avec une magnifique vue sur le Sancy et les monts du Cantal. Après quelques passages de barbelés, nous voici au bord du lac Pavin, Agé de 6900 ans, c’est le plus jeune de France avec une profondeur de 92 m. Suite à la rencontre d’une coulée de magma et une nappe phréatique, une énorme explosion a creusé son cratère. Ses eaux sont oxyigénées jusqu’à une profondeur de 60 m, les eaux profondes ne se mélangent pas avec la surface, ce qui fait sa particularité.

Après un passage au sommet du puy de Montchal, direction le creux de Soucy, un gouffre de 28 m de profondeur (et non 120 m comme je l’ai indiqué sur place ) et 60 m de diamètre. L’origine de ce creux reste encore un mystère pour les scientifiques, c’est un habitat privilégié pour une communauté de chauves-souris.

Prochaine étape, le lac de Moncineyre, d’origine volcanique, c’est une coulée de lave qui est l’origine de la formation du lac, une coulée de lave a obstrué le passage d’un ruisseau. Après le pique-nique au bord du lac, direction le troisième lac, le Bourdouze.

Lac de Bourdouze

Il se différencie des 2 autres par son origine glacière, en partie recouvert d’une tourbière. Après un passage au village d’Anglard, visite de la petite chapelle du xvi siècle. Dernier site remarquable, la cascade de Vaucoux d’une hauteur de 12 m dans un magnifique écrin de verdure.

Retour à Pertuyzat. Merci à tous et particulièrement à Liliane, notre future animatrice qui nous a guidés sans problèmes, un petit pot bienvenu à Besse a clôturé cette belle rando.

Cascades de Vaucoux

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-


JEU 03/06/21 Chaîne des Puys-Volvic

Date : Jeudi 03/06/21
Animateur : Fabien, Yves  
Nombre de participants : 21 (11F, 10H) animateurs compris
Météo : Beau temps ensoleillé le matin se couvrant l’après midi. Quelques petites gouttes en toute fin de balade
Terrain :  Sec
Distance :  24 km   
Dénivelé :  780 m
Durée : 7 h20 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 36 X 4 et 70 X 1 soit 214 km. Une voiture sur place
Préparation et rédaction : 3 H

Consignes sanitaires : Afin de respecter les règles en vigueur, nous avons formé 1 groupe de 10 avec moi-même dans un sens et 2 groupes de 6 et de 5 avec Yves et Luc en appui dans l’autre sens.


ITINERAIRE : Volvic, Puy de la Bannière, Tournoël, la Pradelle, Félidas, Puy de Paugnat, Bois Latia, les Fayes, Puy de la Nugère, Gare de Volvic, Cheires de Buvaleix.

Une bonne partie de la balade du jour a parcouru les chemins de jeu des marcheurs nordiques du samedi sans forcément être répétitif pour eux puisque cela leur a permis de redécouvrir ces chemins de façon plus lente et de prendre le temps d’observer. Un petit comparatif de nos cartes respectives d’éditions différentes avec l’animateur de l’autre groupe avant de nous séparer nous a permis de constater de nombreux changements sur les chemins du secteur.

Nous sommes donc partis du parking des sources des Eaux de Volvic pour rapidement rejoindre Notre Dame de la Garde, imposante statue de 5,50 m de haut (10 m avec son piédestal) qui a les bras tendus en direction de la ville en signe de protection. Cette statue est adossée au Puy de la Bannière. La carte faisant mention d’une borne à son sommet, nous y sommes montés en hors piste afin de la trouver. Mission accomplie !

Château de Tournoël

Rapidement, une nouvelle curiosité s’offre à nous : le Château de Tournoël. Ce Château, racheté aux débuts des années 2000 en bien mauvais état a fait l’objet de très nombreux et lourds travaux depuis et est, aujourd’hui, visitable par le public. Un long cheminement d’abord dans des sentiers escarpés et vallonnés puis ensuite sur des chemins plus plats et à découvert nous permettant des jolies vues sur la Chaîne des Puys nous mènera jusqu’au pied du Puy de Paugnat, point de croisement du jour avec l’autre groupe. S’en suit alors la montée au Puy de Paugnat, puy qui a abrité une carrière de pouzzolane pendant une cinquantaine d’années, fermée en 2001.

Après une rapide redescente, nous traverserons la voie ferrée pour une deuxième partie de balade à travers les très jolis bois Latia puis les Fayes qui nous ménera au pied du Puy de la Nugère. Puy que nous gravirons pour ensuite redescendre dans son cratère. La redescente de ce Puy, bien pentue et technique par cette face nord, sera parfaitement appréhendée par le groupe.

Nous redescendrons ensuite tranquillement à notre point de départ, via la gare de Volvic et les Cheires de Bruvaleix, accompagnés de quelques petites gouttes qui n’arriveront même pas à nous mouiller !!

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 30/05/2021. Montagne Bourbonnaise (Lachaux)

Date : Dimanche 30 mai 2021
Animateurs : Christelle et Jean-Michel (en formation), Yves en appui
Nombre de participants : 15 (10F, 5H)
Météo : Ensoleillé et chaud sans excès
Terrain : Bon
Distance : 20 km
Dénivelé : 700 m
Durée : 6h50 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 3 X 120 et 1 X 40 soit 400 km
Préparation et rédaction : 2h30

Consignes sanitaires : Afin de respecter les règles en vigueur, 2 groupes de participants ont été formés sur le même itinéraire, 1 groupe de 8 avec Christelle et Jean-Michel et 1 groupe de 7 avec Yves.


ITINERAIRE : Lachaux, La Bretonne, Les Olagnons, Chez Cartailler, Le Plan de James, Rez de Sol, Gratteloup, Philibin, Col de la Plantade, Les Robinots, La Guillermie, Rocher des Cheirs, Pérard, Gagaux, Lachaux

La randonnée évolue ce jour en Montagne Bourbonnaise qui constitue un prolongement des Monts du Forez dans le Puy-de-Dôme et l’Allier, une zone très boisée, parcourue par un réseau dense de petites routes et chemins et parsemée de multiples villages et hameaux. Départ de Lachaux, commune connue pour sa mine d’uranium exploitée de 1946 à 1955. Nous empruntons une petite route puis des chemins traversant des hameaux aux maisons en granite souvent bien restaurées. Après Chez Cartailler, nous repérons l’accès à la Pierre du Sang, un monument mégalithique constitué d’une roche à cupule en granite, qui selon la légende serait une pierre à sacrifice de l’époque des druides. Ensuite s’amorce la montée au sommet du Rez de Sol (943 m), point haut du jour, qui est traversé par une crête constituée par un long filon de quartz blanc. La vue au sommet porte sur le Sancy, la Chaîne des Puys et le Forez (Pierre-sur-Haute). Nous nous y installons pour le pique-nique. L’itinéraire se poursuit, souvent en forêt, jusqu’au Col de la Plantade, limite entre Puy-de-Dôme et Allier, puis nous rejoignons le village de La Guillermie. Une montée forestière vers le Rocher des Cheirs (793 m) nous montre le patchwork des peuplements forestiers feuillus et résineux, dont les parties exploitées sont souvent reboisées en douglas. Au sommet une croix surmonte un rocher. Le retour à Lachaux s’effectue via le Moulin de Theux, un site bien aménagé, verdoyant et charmant, propice à la détente, où l’eau coule en abondance, offrant aux participants l’occasion d’un salutaire bain de pied agrémenté de quelques friandises.

Randonnée, à l’ambiance déjà estivale, proposée par Christelle et conduite par Jean-Michel. Merci à Christelle et Yves pour leurs bons conseils. Bravo à Michèle et Geneviève pour leur retour aux randonnée d’Atlas après le confinement.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 30/05/21 Vélorando. Châtel-Guyon

 Préparation au séjour n°16

Date : dimanche 30 mai 2021 (journée avec vélo à 1/2 chargé)
Météo : ciel bleu au départ se couvrant progressivement par des nuages d’altitude. Température douce avec un léger vent de Nord Est sur la fin du parcours.
Terrain : principalement sur petite route, avec un chemin d’exploitation entre Blanzat et le bassin d’orage de Nohanent.
Animateur : Michel JULIEN 
Distance du parcours : 61,93km (compteur vélo) ; Dénivelé + 415m (montre altimétrique)
Durée de la sortie: 5h31
Durée de roulage : 3h34 ; 17,2km/h de moyenne.
Nombre de participants : animateurs compris  5 (3F,2H)

Itinéraire : musée Roger Quillot voie cyclable Nord de Clermont-Fd, complexe sportif de Blanzat Jean Marie Bellime, complexe sportif Sivas à Blanzat, chemin de Blanzat à Nohanent jusqu’au bassin d’orage de la vallée du Bedat, Nohanent, Sayat, Malauzat. Au cimetière, à droite le chemin goudronné jusqu’à l’entrée de Volvic. Passage dans Volvic puis Crouzol, Enval, Châtel-Guyon, Saint-Bonnet-Près-Riom, Villeneuve, Pessat, Tantillon, Targnat, Puy Chany, Chappes, Lussat, Navarre, Gerzat , Clermont.

Quelque part du côté de Targnat

Remarque :  deux pré-inscrits au séjour 16 n’ont pu se libérer pour cette sortie.

Observations : groupe en forme prêt à affronter l’itinéraire vallonné du Sancy à l’océan qui se déroulera du 03 au 12 juillet. Deux crevaisons sur le dernier tiers du parcours, histoire de se rappeler comment changer ou réparer une chambre à air…

Rédacteur : Michel Julien

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Sam 29/05/21 Marche Sportive Puy de Dôme

Date : samedi 29 mai 2021

Lieu : Chaîne des Puys secteur Puy de Dôme

Terrain : souple

Météo : température agréable ciel bleu

Temps de préparation et de rédaction : 2h00

Mise à disposition de bâtons : 1 paire

Kilométrage : 4 voitures avec une moyenne de 35km (aller et retour) soit 140km

Animateur : Michel J.

Nombre de participants : 6 animateur compris (1F, 5H)

Distance : 18km220 km ; moyenne 6,7 km/h (montre gps), dénivelée 460m (montre altimétrique), 503m (montre gps).

Durée : 2h36 (de marche) et 2h54 (de déplacement)

Itinéraire : parking du panoramique des Dômes, chemin des Gouris puis PR pour gagner le traversin, passage entre Pariou et le Cliersou. Contournement par le Nord du puy de Fraisse, Chabanne Vieille. Passage entre puy de Balmet et Grand Suchet, bac de Montmeyre, col de Ceyssat, Chemin des Gouris, parking.

Observations : échauffement habituel. Deux pauses d’un total de 18 minutes environ ont permis d’absorber, eau, quelques fruits secs et autres encas tirés du sac à dos. Déplacement dans la bonne humeur et avec dynamisme mais sans excès.

Remarques : sortie découverte proposée avec une distance courte à la demande de quelques adhérents qui ne sont pas venus ! Deux désistements dans les jours qui ont précédé.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

JEU 27/05/2021 Montaigut le Blanc-Pays coupés

Date : 27 mai 2021
Animateurs : Mady, Georges
Nombre de participants : 17 animateurs compris (7 F, 10 H)
Météo : temps estival, chaud, grand soleil
Distance : 25 km
Dénivelé : 783 m
Durée : 7h45 pauses comprises
Classement Atlas : facile
Kilométrage auto : 66x 2, 40x 2 soit 212km
Préparation et rédaction : 2 h30
Consignes sanitaires : Afin de respecter les règles en vigueur, 2 groupes ont été formés qui ont fait la randonnée en sens inverse avec chacun un animateur .

ITINERAIRE : Montaigut le Blanc, St Julien, Côte de la Fangière , Ouest de Ludesse, Chabreras, Chaynat, PC 535, rocher de la Raymonde (hors piste) , Est Olloix, Gourdon, Puy de la Rodde, Gourdon, Montaigut le Blanc

Montaigut Le Blanc

Nous partons du bas de Montaigut Le Blanc qui aurait été fondé au XIe siècle à l’occasion de la construction du château et rapidement nous grimpons par les ruelles jusqu’à l’église. Nous la contournons pour prendre une petite sente envahie par les herbes et les ronces et retrouver ensuite de larges chemins qui nous amènent à St Julien. Tout le groupe connaissant le site des caves construites à la fin du 19ème siècle pour stocker le vin produit en abondance à cette époque, puis utilisées en caves d’affinage du St Nectaire, nous prenons directement après avoir traversé le village, la direction nord.

Le massif du Sancy

Tout autour de nous, des cultures, et un paysage vallonné aux différentes nuances de vert et au loin le Sancy avec encore de nombreuses traces de neige. Un peu de hors piste sur la Côte de la Fangière pour éviter le goudron, un passage dans les herbes hautes entre troupeau et cultures nous rapprochent de Ludesse.

Le Puy de St Sandoux borde notre progression jusqu’à Chaynat, où fut fondée en 1250 une commanderie des Templiers, rattachée ensuite à celle d’Olloix. Nous visitons l’église d’origine romane mais à l’intérieur de style gothique et pique niquons à la sortie du village.

Eglise de Chaynat

Après la bifurcation au niveau du ruisseau de Valleix, sur le chemin qui monte vers le plateau, nous rencontrons l’autre groupe d’Atlas . Quelques échanges et chacun repart…Sur le plateau, parsemé de nombreux blocs de granit, nous quittons le chemin pour un bout de hors piste dans un terrain plus accidenté et boisé en direction du Rocher de la Raymonde.

Après un certain temps de recherches, retour sur le plateau pour gagner Gourdon, et le sommet du pic de La Rodde au panorama à 360° sur la chaîne des Puys, le Val d’Allier et ses nombreux villages, le Massif du Sancy. Puis c’est par un beau sentier bien ombragé que nous descendons sur Montaigut où le 2ème groupe est déjà arrivé.

Sur le chemin après Gourdon.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 20/05/21 SANCY-Lac Chambon

Date : Jeudi 20 mai 2021
Animateurs : Fabien, Yves  
Nombre de participants : 26 (13F, 13H) animateurs compris
Météo : Belles éclaircies, température agréable
Terrain :   Quelques endroits gras
Distance :  25 km   
Dénivelé :  800 m
Durée : 7 h10 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 100 X 4 et 64 X 3 soit 592 km
Préparation et rédaction : 3h00

Consignes sanitaires : Nous avons pu appliquer les nouvelles règles sanitaires mises en place depuis la veille augmentant la jauge à 10 personnes par groupe. Un groupe de 9 et un autre de 8 sont donc partis avec moi-même et Georges en appui dans un sens et un groupe de 9 est parti avec Yves dans l’autre sens.

ITINERAIRE : Lac Chambon, le Tartaret, Murol, Chautignat, Grottes de Rajat, Saut de la Pucelle, Champsiaux, Chambon sur Lac, les Angles, La Guièze, Voissière.

Pour ma toute première animation, j’avais choisi comme fil rouge de la randonnée le Lac Chambon.

Après avoir longé la plage est du Lac qui était un vrai miroir en ce début de journée, une montée rapidement avalée nous a menés au Tartaret. Ce volcan était totalement dans le thème du jour, puisque c’est lui qui, en barrant une rivière (la Couze de Chaudefour), a donné naissance au Lac. Ce volcan a également la particularité d’avoir produit, lors d’une des ses périodes effusives, une des plus longues coulées de lave du massif qui s’étend jusqu’à Neschers à une vingtaine de kilomètres.

La redescente de ce volcan nous a permis de rejoindre puis de traverser Murol. Après être passé devant le château de Murol, direction Chautignat pour rejoindre ensuite les Grottes de Rajat après une montée finale rendue délicate par le terrain gras du aux pluies des jours précédentes. Demi-tour pour revenir sur nos pas et Chautignat et ensuite nous diriger sur le Saut de la Pucelle et son très joli point de vue. La légende ayant donnée ce nom à ce lieu a été expliquée mais elle était déjà bien connue de beaucoup !!

Nous avons ensuite rejoint Champsiaux puis la côte de Rouère par de larges chemins et une petite portion de route. Côte de Rouère où nous avons déjeuné avec une très jolie vue sur le Massif du Sancy et la Vallée de Chaudefour.

Rassasiés, nous sommes alors redescendus à Chambon sur Lac pour remonter tout de suite sur les Angles par ce qui était, il y a encore peu de temps, une route carrossable mais qui n’est aujourd’hui qu’un chemin jonché d’arbres déracinés et de gros bloc de pierres résultant d’éboulements. Lors de cette montée, peu avant d’arriver aux Angles, le groupe a pris le temps de s’arrêter pour observer un petit veau tout juste né couvé par sa Maman et essayant de se dresser sur ses pattes.

Après cela, une belle descente nous attendait pour rejoindre Voissière et sa plaine. Là aussi, nous étions encore dans le thème de la balade puisque, à son origine, le Lac Chambon s’étendait jusque dans cette plaine mais il a perdu les trois-quart de sa surface depuis sa création et il est d’ailleurs voué à disparaître du fait de sa faible profondeur (5m maximum) et des alluvions amenés par la Couze de Chaudefour.

D’un pas rapide et sur de larges chemins longeant les bois du Bac et de Favarades puis la rive Sud du Lac Chambon, nous avons rejoints notre point de départ.

Les récentes évolutions des mesures sanitaires et la réouverture de terrasses mais aussi le beau temps et le très joli cadre nous ont permis de refaire quelque chose qui n’avait pas été fait depuis fort longtemps : Boire un coup en terrasse concluant ainsi de belle manière une jolie journée.

Merci à tous pour ma première !!

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 16/05/2021. Chaîne des Puys (Chanonat, Chadrat, Le Crest)

Date : Dimanche 16 mai 2021
Animateurs : Jean-Michel (en formation) et Yves
Nombre de participants : 6 (3F, 3H)
Météo : Ciel couvert sans pluie, se dégageant un peu l’après-midi, avec vent fort en fin de randonnée
Terrain : Boueux et glissant par endroits
Distance : 25 km
Dénivelé : 850 m
Durée : 7h50 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 46 et 15 X 2 soit 76 km
Préparation et rédaction : 2h30

Consignes sanitaires : Afin de respecter les règles en vigueur, 1 groupe de 6 participants a été formé.



ITINERAIRE : Chanonat, Chaos de Flory, L’Aile, Plateau de la Serre, Chapelle Ste-Anne, Chadrat, Le Crest, Chanonat.
Départ de la salle des fêtes de Chanonat. Nous traversons le village pour rejoindre les bords de l’Auzon ; belles vues sur le Château de La Bâtisse, rasé en partie par Richelieu et transformé en château de plaisance avec des jardins d’eau en terrasses dessinés par l’école de Le Nôtre. Passage au Chaos de Flory et déambulation dans un amoncellement de rochers granitiques qui aurait servi de lieu de culte au Néolithique. Un peuplier remarquable se trouve au carrefour à proximité. Nous montons ensuite sur L’Aile par une sente bucolique pour rejoindre une forêt de Cèdres de l’Atlas ; vues sur Nadaillat et retour vers l’Auzon. Montée pour rejoindre le domaine de Chagourdat qui est une pension pour chevaux. Marie-Hélène ramasse un petit orvet perdu sur le chemin.

Traversée de la D96 pour rejoindre la Chapelle Ste-Anne où nous passons la pause déjeuner. Continuation sur le versant sud de Chadrat en terrain calcaire, qui était occupé par des terrasses cultivées en pierres sèches. Après un petit détour pour voir une reconstitution de borie ou courta (cabane en pierres sèches) nous passons à la Croix de Boria avec de belles vues sur St-Saturnin, St-Amant-Tallende et le Val d’Allier et nous arrivons à la tour de télécommunications qui domine la vallée. Traversée de terrasses réhabilitées pour rejoindre le village de Chadrat par un chemin émaillé d’orchidées en fleur.

A Chadrat nous pouvons admirer une des nombreuses fontaines (lavoir et abreuvoir), puis la petite église avec son drôle de clocher et un Stromatolithe en exposition (structure calcaire particulière formée en milieu lacustre). Pour rejoindre Le Crest nous remontons de nouveau sur le Plateau de la Serre où nous ressentons les embruns de la pluie qui tombe en amont sur les Puys. Montée à la tour du Crest avec panorama sur le Val d’Allier au sud et à l’est. Retour à Chanonat où nous visitons l’église et faisons le tour de la Commanderie des Hospitaliers de St-Jean de Jérusalem.

Première randonnée proposée et conduite par Jean-Michel, riche en patrimoine historique et rural. Merci à Yves pour ses conseils avisés.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 13/05/21. Livradois Champagnat le Jeune

Date : Jeudi 13 mai 2021
Animateurs : Yves, Georges  
Nombre de participants : 29 (16F, 13H)
Météo : Nuageux avec quelques gouttes au départ et de belles éclaircies ensuite.
Terrain :   Gras et boueux par endroit
Distance :  27 km   
Dénivelé :  850 m
Durée : 7 h pauses comprises
Classement Atlas : Facile reclassée moyenne
Kilométrage auto : 95 X 3 et 65 X 3 soit 480 km
Préparation et rédaction : 3 H

Consignes sanitaires : Afin de respecter les règles en vigueur, nous avons formé 2 groupes de 6 avec Georges et Jean Michel en appui dans un sens, 2 groupes de 6 plus 1 groupe de 5 avec moi-même, Christian et Luc en appui dans l’autre sens.


ITINERAIRE : Bansat, Esteil, Brenat, Voirat, Champagnaguet, Champagnat-le-jeune, Perrier, La Chapelle sur Usson, Solignat, Bansat.

Fréquentation exceptionnelle en ce jour d’Ascension où se sont rencontrés les participants déjà nombreux du jeudi avec ceux du dimanche.
Compte tenu du nombre important nous avons imposé des règles sévères de distances qui ont été respectées par les groupes disciplinés et respectueux des consignes, je les en remercie.

Stationnement sur une partie de route désaffectée en dehors du village afin de rester discret. Le parcours du jour est en grande partie boisé, seuls 2 petits villages et quelques hameaux seront côtoyés.

Pour mon groupe grande montée jusqu’à Esteil, sous un temps menaçant et effleuré de petites gouttes. Derrière nous en fond de tableau les Dômes, Sancy, Cantal se dévoilent à peine, cachés par les nuages bas, dommage car de là, la vue est époustouflante.
Esteil où l’ancien prieuré a été scindé en 2 à la Révolution, un mur sépare l’église St Jean d’une grange. A la sortie du village, au point côté 758 plus haut point du parcours, une très ancienne borne de limite de commune curiosité locale trône sur son piédestal. Dernier regard à l’horizon malheureusement toujours voilé.

Direction Brenat et le ravin de Chenillades avant de se mouiller légèrement les pieds pour enjamber le ruisseau des Mines grossi par les pluies de ces derniers jours. Remontée sur Voirat où un joli pré en pente, face au soleil enfin sorti, nous attend pour la pause. Devant nous un magnifique troupeau de Salers a l’air d’apprécier également son repas.

Prolongement à proximité du ruisseau de l’Angrais que nous suivons à mi-pente par des sentiers bien ombragés et bien humides voire boueux. Une bonne pratique de pas chassés nous permettra d’arriver à Champagnat-le-jeune, plus important village du jour. Nous poursuivons par le GRP Rives d’Allier, Portes du Livradois pour rejoindre La Chapelle-sur-Usson ancienne seigneurie bien restaurée où la girouette de la mairie à tête de loup symbolise l’exploit du chevalier Gilbert de Lacolombe habitant le hameau voisin de Coupe-Gorge qui aurait abattu plus de 400 loups.
Nous remontons vers le Suquet d’Amblard pour finir notre circuit en forêt jusqu’au départ. Quelques trouées nous permettront d’apprécier la vue bouchée ce matin mais mise en valeur maintenant grâce à une belle luminosité de milieu d’après-midi.

Aujourd’hui Liliane, future animatrice, avait pris la carte et nous a guidé sans difficultés. Les participants lui ont témoigné leurs encouragements.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-


Dim 09/05/21. Chaîne des Puys

Date : dimanche 9 mai 2021
Animateur : Thierry
Nombre de participants : 10, animateurs compris (6F, 4H)
Météo : des rafales de vent fort et douceur 
Terrain : parfait
Distance : 24,5 km (openrunner)
Dénivelé : 780 m (openrunner)
Durée du déplacement : 6h36 (montre chrono)
Durée de la randonnée : 5h45 environ
Classement Atlas : facile
Kilométrage auto : 55 km pour 2 voitures, 44 km pour 1 voiture
Préparation et rédaction : 1h00

Consignes sanitaires : afin de respecter les règles, deux groupes ont été formés avec Pierre Picarle menant le second groupe. J’étais le seul animateur.

Itinéraire: Récoleine, puy de Montchal, puy de Lassolas, est et nord du puy de Mercoeur, PC 1093, ouest du puy Pelat, sommet du puy de Montchar, source de l’Enfer, sommet puy de la Moreno, col de la Moreno, nord du puy de Barme, D942, la Boue, est Nébouzat, GR 941B jusqu’à Récoleine.

Les conditions météo de ce dimanche matin m’ont amené à changer le lieu prévu de cette rando dans le Cézallier : on annonçait des vents de 90-100 km/h dans cette zone. J’ai donc opté pour une rando moins exposée dans la chaîne des Puys qui a permis à tous les participants de retrouver un peu de rythme avec une rando aux dimensions standard : près de 25 km pour 800 m de D+. Le début de la balade sur les larges chemins en direction de Montlosier et du puy de Montjuger sert d’échauffement avant de parvenir au pied de Lassolas que nous montons tranquillement par le chemin ouest.  Après le contournement est du puy de Mercoeur, à flanc, nous prenons la direction des puys Pelat dont l’ascension m’a effleuré l’esprit et Montchar par des sentes abandonnées. C’est après une petite grimpette dans la hêtraie que nous faisons halte au sommet pour le déjeuner, bien à l’abri du vent qui souffle par intervalle dans un repli de terrain. Puy de Monchar sur  les cartes ou Vasset dans la littérature volcanologique aux éruptions les plus explosives de la chaîne avec Killian et Chopine. Un gros pierrier de blocs granitiques au pied du flanc nord ouest en est la preuve. Arrivés à la source de l’Enfer, nous avons de suite entrepris la montée du puy de la Moréno en direction du col du même nom. Puy peu fréquenté par Atlas… Au sommet, un beau parterre d’ail des ours nous attendait pour une belle cueillette. Après une descente tout en zig et zag étant donnée la végétation, nous tombons pile-poil sur le col et nous prenons la direction du puy de Barme par la grande trouée nord jusqu’à la D942. Nous fermons la boucle en passant après la Boue près d’un beau menhir à l’entré d’un paturage. Il est reférencé sur la carte. Par de larges chemins d’exploitation nous rejoignons Récoleine, les jambes un peu raides pour certains mais heureux de cette journée au grand air et par les retrouvailles avec les collègues.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-