Sam 17/12/2022 Marche Sportive Chaîne des Puys secteur Volvic

Le groupe après 20km…d’effort (manque le photographe)

Animateur : Michel J
Terrain : dur et craquant en sous-bois
Météo : température négative (-7°) au départ, ciel bleu et ensoleillé
Temps de préparation et de rédaction : 2h00
Mise à disposition de matériel : 1 paire de bâtons de marche nordique (1,10 m)
Kilométrage : 2 voitures, 1 voiture en co-voiturage au départ de Clermont (3 personnes) et 1 voiture sur place avec une moyenne de 35 km (aller et retour) soit 70 km
Distance : 20,380 km ; moyenne 7 km/h (montre gps), dénivelée 375 m (montre altimétrique).
Durée : 2h54 (de marche) et 3h05 (déplacement et pauses compris). Échauffement et étirements non comptabilisés.

Itinéraire : départ parking des eaux de Volvic, Cheyre de Bruvaleix, Est et Nord du Puy de Paugnat, Sud du Puy de Verrières, Est des villages de Grelière et de Lambertèche, Ouest et Nord du Puy de la Baneyre, Puy des Marais, Côte 799 m, bois Latia, les Goulots, GR441, parking. Circuit A

Observations : l’objectif de la sortie à 6,6 km/h a été largement dépassé par un groupe homogène et très dynamique malgré un froid vif.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 15/12/2022 Livradois/Usson

Animatrice : Mady
Nombre de participants : 12 animatrice comprise (6F, 6H)
Météo : ciel couvert le matin et pluie l’après midi
Distance : 23.500 km
Dénivelé : 845 m (montre altimétrique) 738 m sur planificateur d’itinéraire
Durée : 6 h 45
Classement Atlas : moyenne
Kilométrage auto : 100 km pour 1 voiture de Clermont Fd et 66 km pour 2 voitures du Crest (132kms), soit au total 232km
Préparation et rédaction : 2h30

ITINERAIRE : Usson, Bois Rigaud, Le Creux, Séjole, Civadoux, Bonnefont, St Quentin sur Sauxillanges, Sauxillanges, le Joux, Usson.

Butte d’Usson

Surplombant une mer de nuages, Usson, lieu d’exil pendant 19 ans de Marguerite de Valois surnommée la Reine Margot, nous accueille ce jeudi. Depuis le parking situé sous le village, nous avons déjà une belle vue sur la chaîne des puys, le massif du Sancy et le Cézallier.

De la vallée enfouie sous une épaisse couche de brouillard, rien ne dépasse. Après un test au panneau transparent qui illustre la formation de la butte, c’est le départ. Après être passés près de l’église, nous attaquons la montée pour atteindre le sommet sur lequel trône une statue de la Vierge, hissée sur ce lieu en 1893, à l’aide de bovins. Elle fut préférée à cette époque à un monument à la gloire de la république. Le ciel s’est un peu éclairci et nous pouvons apercevoir dans la vallée le piton de Nonette.

La butte de Nonette

A la descente, subsiste le long du chemin des vestiges de l’ancienne forteresse érigée par les Comtes d’Auvergne qui avait résisté à l’invasion anglaise. Trop imposante avec ses 20 tours et 3 enceintes, cette place forte fut détruite à la demande du Cardinal de Richelieu.
Nous quittons le village en empruntant le passage sous les orgues basaltiques, qui suscitent toujours beaucoup d’intérêt et nous dirigeons vers le Bois Rigaud.



A hauteur de Pramly nous traversons l’Eau Mère, rivière que nous retrouverons plus tard à Sauxillanges. Une carte surchargée de tracés de randonnées précédentes, un peu d’’inattention et à la D144, l’animatrice prend le chemin qui part à droite au lieu de suivre la route à gauche. Heureusement l’erreur est vite rectifiée, un demi tour et le groupe retrouve le parcours prévu. La descente sur Civadoux effectuée dans une forêt de hêtres demande un peu d’attention car les feuilles humides recouvrant les pierres rendent le chemin glissant.

Descente sur Civadoux

Nous traversons la rivière de Chaméane, affluent de l’Eau Mère et remontons en face jusqu’à Bonnefont. Nous sommes à peu près à mi parcours, mais continuons jusqu’à St Quentin sur Sauxillanges, plus très loin, pour l’arrêt pique-nique. Quelques gouttes de pluie commencent à tomber mais le porche de l’église est largement suffisant pour abriter notre groupe. Le ciel étant complètement bouché, inutile de monter jusqu’au panorama, on prend le chemin qui descend directement sur Sauxillanges. Nous retrouvons la rivière de Chaméane, la traversons 2 fois pour ensuite suivre l’Eau Mère.

Traversée de la Chaméane

Ainsi nous évitons en grande partie la traversée du bourg et restons dans un environnement naturel. Le contournement du bourg se poursuit par la rue de Rome, qui n’ est encore qu’un petit chemin. Un petit passage sur les D49 et D996 que nous sommes obligés de suivre avant de bifurquer en direction du bois de la Fouilhouse. Le chemin se perdant dans une prairie, nous longeons le bois en passant d’abord une clôture de barbelés puis plusieurs fils électriques souples séparant l’espace en multiples parcelles. Quelques exercices d’assouplissements bien maîtrisés ! Une haie plus épaisse nous oblige, et ce n’est pas pour déplaire à certains, à pénétrer dans le bois avant de retrouver un chemin. La partie « aventure » n’aura pas été trop longue. La butte d’Usson entourée de nuages est toute proche. Le retour aux voitures s’effectue sous une pluie plus dense et une température en baisse. Merci pour votre bonne humeur et le partage de gourmandises bien réconfortantes. Merci pour votre bonne humueur et le partage de gourmandises bien réconfortantes.


-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

  Jeu 08/12/22  Combrailles – La Goutelle

Animateur : Georges
Nombre de participants : 19 animateur compris (11F et 8H)
Distance : 18 km
Dénivelé : 450 m
Durée : 6 h
Classement Atlas : facile
Météo : soleil toute la journée, froid le matin ( -6° au départ )
Kilométrage voitures :70 km pour 2 voitures et 90 pour 2 autres 1 voiture sur place soit 320 km
Préparation et CR : 2h30

ITINERAIRE : Départ de la Goutelle, les Monts, le Buchelier, pc 707, 669, 712, traversée du ruisseau de Teissoux, le Biot pc 746, la Ribeyre, traversée de la D941, Le Montot, retour à la Goutelle.

Retour en Combrailles pour cette rando de 18 km du mois de décembre. Nous partons de la Goutelle sous un beau soleil, mais un froid vif (-6° la météo nous avait annoncé du brouillard) en direction du ruisseau de Teissoux. La montée jusqu’au village le Monts nous réchauffe un peu.

Après avoir traversé la D 941 nous suivons le ruisseau de Queyrias et la D 570. Une sente nous permet de rejoindre la vallée du ruisseau de Teissoux. Le gel de ces derniers jours a eu raison des dernières feuilles, l’hiver s’installe. Nous traversons le ruisseau pour la 2ème fois et entamons la remontée jusqu’au village de Biot.

Ruisseau de Teissoux

Il est l’heure du casse-croûte, un petit muret au soleil nous sert de siège. Après ce bain de soleil et l’estomac plein, nous repartons en direction du village de la Ribeyre et la D941. Une dernière petite difficulté pour rejoindre le calvaire de Montot sur une butte volcanique avec des orgues sur sa face sud.

Calvaire de Montot

Retour aux voitures à la Goutelle toujours sous le soleil.

Merci à tous d’avoir bravé le froid vif au départ, à bientôt et peut être avec des raquettes aux pieds.

o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Dim 04/12/2022 Sancy – Courbanges

ANIMATEURMichel D.
NOMBRE DE PARTICIPANTS : 05 HOMMES : 02 FEMMES : 03

METEO : temps Couvert avec chutes de neige température de -2° 1° vent Sud Ouest qq rafales de vent sur la plaine des moutons
DENIVELE: openrunner 650m D+et –
DISTANCE:  openrunner 18,500 km
DUREE DE DEPLACEMENT: 6h56
DUREE D’ENREGISTREMENT : 8h07
CLASSEMENT ATLAS :  Moyenne vu l’enneigement sur le déplacement
KILOMETRAGE VOITURE : 100km A/R total pour 1 voiture
NOMBRE DE VOITURES  :01

ITINERAIRE : parking dans le bois de Courbanges chemin de Vanzoux-pr vers Bruyère de st Victor- Courbanges- gr 30- piste agricole jusqu’au buron de la Plate- piste jusqu’à la maison de la réserve de Chaudefour- pause – sentier de découverte –puis sente avant la cascade de Pérouse pour remonter au col de la Fourme- pause midi dans le bois avant le col- pc 1450 – puis direction de la montagne de Sausse dans 25/30 cm de neige fraiche-passage entre les deux burons et piste sous le puy de Serveix-hameau de Serveix- la Groleix-Leylavaux-gr 30- pc 1210-forêt de Courbanges et retour aux voitures-

Terrain enneigé sur le parcours. Groupe très homogène pour cette sortie. 10/15 cm de neige au départ mais à 1200/1300m 25/30cm nous avons parcouru la totalité de la sortie sans raquettes et nous n’avons été pas trop gênés car il n’y avait pas de grosse congère.
Belle sortie appréciée de tous. Sur le parcours nous n’avons croisé absolument personne les premières neige étaient pour nous seuls.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 01/12/2022 Montagne Bourbonnaise – Ris

Animatrice : Christelle
Nombre de participants : 22 Animatrice comprise, 15 f  7 h
Météo : Brouillard et légère bruine le matin, ciel couvert le reste de la journée, 5 degrés avec quelques passages sous le vent du nord.
Terrain : Correct dans l’ensemble, quelques passages gras.
Distance: 22 KM 
Dénivelé : 580 m D+
Durée : 6H40
Classement : Facile
Km auto :116 KM X 2 et 90 KM X 3 soit 502 km
Préparation et rédaction: 1H30

ITINERAIRE  Ris, cascade du Saut du Loup, Bancherelle, les Murs du Temple, la Croix des Andrés, Barnaudière, les Morands, D 175, Piégut, Mariol, Le Raton, Ris.

Ce premier jeudi de décembre, randonnée par un temps maussade et bien humide mais le bon rythme des marcheurs et les grimpettes dans les sentiers boisés ne nous ont pas laissé le temps de nous refroidir.

Montée dans le bois de la Coutière

Malgré l’absence de soleil, la nature et les arbres habillés de leurs jolies robes dorées nous ont encore offert de bien belles images !

La nature en robe automnale

A proximité de Ris, on peut aller découvrir la jolie cascade du Saut du Loup dont le débit reste bien réduit compte tenu de la faible pluviométrie actuelle. Le fameux loup aurait sauté pour échapper à des chasseurs… dixit la légende !

Cascade du Saut du Loup

Nous remontons ensuite une très jolie sente forestière qui serpente le long du ruisseau. Suite à une erreur de bifurcation, petite et confortable montée en hors- piste sur un sol rendu bien « moelleux » par la présence d’une grosse épaisseur de mousse ! Je ne devais pas être bien réveillée car je bataille de nouveau dans la forêt de Ris pour identifier le bon chemin et parvenir enfin à trouver un tout petit étang à proximité de Bancherelle où nous empruntons un filet de sente bien encombré par les branches. On apportera la serpe la prochaine fois !!

On apportera la serpe la prochaine fois !!

Nous traversons un secteur jadis bien occupé par les Templiers mais on ne trouve plus trace des anciennes commanderies et châteaux de l’époque. Reste un beau paysage de creux et douces bosses réhaussés par les couleurs de saison ! La montagne bourbonnaise mérite toujours le détour ce qui a agréablement surprit certains participants qui ne la connaissaient pas !

Avant de rejoindre une zone plus exposée, petite halte pique-nique à l’abri du vent où boissons et plats chauds sont bienvenus puis nous rejoignons la partie haute du parcours où malheureusement la couverture nuageuse nous empêchera de profiter d’une vue plus étendue sur le Montoncel, les monts du chemin de la Ligue coté est et la chaîne des Puys côté ouest. Puis nous replongeons vers le petit hameau de Piégut et ses jolies bâtisses en pierre nichées dans un beau cadre de verdure.

Vue depuis Piégut

Nous remontons un agréable sentier boisé le long du Darot, petit cours d’eau qui descend vers la commune de Mariol que nous contournons avant de retrouver Ris. Avant de rejoindre les voitures, nous prenons le temps de visiter sa très vielle église (une partie date de 979).

Nef église de Ris

Sa nef voûtée très haute surprend (c’était une expérimentation avant d’entamer la construction de la célèbre abbaye de Cluny) et l’on y observe également de belles fresques du 12 et 15èmes siècles. L’édifice commence à vraiment souffrir des attaques du temps. Des projets de réhabilitation semblent en cours.

Le martyre de Ste Agathe

Merci à tous pour votre bonne humeur et les petites gourmandises et d’avance bonnes fêtes de fin d’année à tous  !

o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 27/11/2022 Sancy – Le Mont Dore

ANIMATEUR : Michel D.
NOMBRE DE PARTICIPANTS: 11 ,HOMMES : 04 FEMMES : 07
METEO : temps dégage le matin et frais 4° couvert l’aprèm 15°
DENIVELE: openrunner 850m D+ et – DISTANCE: openrunner 24 km
DUREE DE DEPLACEMENT: 5h25
DUREE D’ENREGISTREMENT: 8h07
MOYENNE de DEPLACEMENT: 4,4km/h
CLASSEMENT ATLAS : Moyenne

KILOMETRAGE VOITURE : 90km A/R total pour 2 voitures
NOMBRE DE VOITURES: 03 , une sur place

ITINERAIRE : parking auberge du lac- barrage- GR 30- burons de montille-
PR les planches- les marais-PR le long de la Dordogne- source chaude de
Croizat- usine d’eau minérale-le Pregnioux-ruisseau de Cliergue-les
moulins-ruisseau des Vernières -grands prés-prés des Sagnes-Rigolet haut-
PR jusqu’au Mont Dore-cimetière paysager-Pailloux –PR ferme du Guéry-
retour aux voitures

Belle sortie appréciée de tous. Sur le parcours nous avons observé plusieurs chamois

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 24/11/2022 Chaîne des Puys ouest – Orcival

Animateur : Liliane
Nombre de participants : 24, animateur compris   ( 13 F, 11 H)
Météo : températures fraiches. Soleil et nuages le matin, nuageux l’après-midi.

Terrain :   chemins agréables sur terrain en partie sec ou humide.
Distance :  24 kms   
Dénivelé :  800 m
Durée : 7 h 30 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 60 X 2 et 70 x 2 soit 260 kms, 3 voitures de 5 personnes et 1 de 4 personnes. 1 voiture de 5 personnes sur place.

Préparation et rédaction :  3 h

Itinéraire : Orcival, chemin de croix, PC 1032, Roche Branlante, PC 999, Rochefort Montagne, Les Granges, Puy d’Ebert, Montcheneix, St Martin de Tours, Château de cordés, GR, PC 1058-1036-898, Orcival.

Nous étions un bon petit groupe ce jeudi matin pour notre randonnée.

Nous partons d’Orcival, au pied de la Basilique, et empruntons directement le chemin de croix, jalonné de ses 14 stations que nous admirons au passage. Les températures sont un peu fraiches et du coup la montée jusqu’au calvaire nous réchauffe rapidement. Nous poursuivons notre marche avec pour objectif Rochefort Montagne. Nous ne manquons pas de faire une halte au point de vue indiqué sur la carte pour profiter du panorama Sud-Est d’Orcival. Puis après une rapide portion de petite route, nous bifurquons à droite dans un très agréable sentier avec vue dégagée sur le puy d’Ebert et alentours. En chemin, nous faisons un petit crochet jusqu’à la Roche Branlante que certains ne connaissaient pas. Ceux qui l‘avaient déjà vue, restent toujours impressionnés par cet énorme bloc posé en équilibre sur un autre. Force de la nature !

La roche branlante

Nous poursuivons jusqu’à Rochefort Montagne par un très beau chemin très confortable à fouler et en partie dégagé. Le soleil est de la partie et illumine toutes ces couleurs d’automne. Superbe ! L’objectif à Rochefort est la découverte du château, ou ce qu’il en reste ! En fait, un site a été aménagé à sa place. Nous y trouvons des informations intéressantes sur le château et un point de vue magnifique qui surplombe le village.

Le groupe sur le site du château

Mais l’heure du déjeuner approche. Nous continuons notre chemin par le hameau Les Granges et entamons la montée du puy d’Ebert. C’est là-haut, au soleil, à l’abris du vent et avec vue que nous sortons notre panier du sac.

le puy d’Ebert

L’après-midi, notre circuit nous fait traverser et découvrir les villages de Montcheneix et St Martin de Tours (et sa très jolie église), le très sympathique chemin qui longe en partie le Sioulot, jusqu’au château de Cordès. Nous ne pouvons qu’apercevoir celui-ci de loin car ses jardins ne sont pas ouverts à la visite en cette saison. Mais nous profitons tout de même de cette magnifique allée bordée d’arbres qui passe devant.

Vue sur le château de Cordès

Orcival n’est plus très loin et c’est par un sentier très agréable en partie dans les bois que nous rejoignons la petite route qui nous mène à Orcival. Nous terminons notre périple par la visite de la basilique et clôturons cette journée sportive dans la nature par la dégustation d’excellents cakes. Merci aux pâtissiers !

Merci à vous et à très vite.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 20/11/2022 Combrailles – Prades

Animateur : Fabien
Nombre de participants : 16 (11 F, 5H) animateur compris
Météo : Soleil et grand ciel bleu le matin. Se couvrant très rapidement sur le coup des midi.
Légère pluie en début d’après midi.
Terrain : Sec
Distance : 23,1 km
Dénivelé : 690 m
Durée : 6h45 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrages auto : 2 voitures de Clermont (2x42km), 1 voiture en covoiturage au départ de
Durtol, 3 voitures sur place.
Préparation, rédaction : 3h

Itinéraire : Etang des Prades, Château de Chazeron, la Bourre, le Bois d’Argnat, le Court, les Briffons, Teilhède, Puy de Montaury, Gimeaux, Prompsat, les Régeas

C’est sous un grand soleil que nous partons de l’étang des Prades pour notre balade du jour. Direction ouest où nous montons en lacets dans une forêt encore vêtue de ces couleurs automnales. Cette forêt est parsemée de nombreuses sculptures sur bois que nous prenons le temps d’observer en distinguant une pieuvre, un hibou, une épée, des livres ouverts, etc…


(


Sortis de cette forêt, nous longeons quelques instants la route pour arriver sur une belle allée bien droite bordée d’arbres qui nous mènera au château de Chazeron.

Château de Chazeron

Après une petite pause devant ce château permettant de bien l’admirer, nous voilà repartis pour une bonne descente sur un sentier assez escarpé et étroit où nous croisons un groupe de moto cross qui prendra la peine de se garer et de couper les moteurs pour nous laisser passer. Après avoir traversé le ruisseau des Grosliers au débit encore bien faible malgré les pluies de ces derniers jours, nous remontons au bois d’Argnat. Durant cette montée, 2 ânes dans un champ occuperont le groupe un petit moment.

Dialogue d’A(n)ne

Sortis du bois d’Argnat, nous attaquons des chemins plus larges et plus plats qui nous méneront rapidement aux Briffons puis Teilhède. C’est dans cette commune que nous décidons de manger. Le temps du repas, le grand ciel bleu s’est très vite dégradé et à laisser place à un ciel beaucoup plus gris. Nous ne trainons donc pas et repartons et traversons Montaury et continuons le chemin pour rejoindre le GR 300 qui nous mène à Gimeaux. Nous prenons le temps d’observer la source du puits de Ceix.

Source du puits de Ceix

Un panneau explicatif à côté de celle ci nous indique que c’est une source salée et bouillonnante (son bouillonnement est dû à des remontées de gaz carboniques). La couleur rouge sang de cette source est dû à l’oxydation du fer contenu dans cette eau lors de son contact avec l’oxygène de l’air.

C’est sous les premières gouttes de pluie que nous repartons direction Prompsat où nous passons devant une belle demeure qui était la propriété d’Etienne Clémentel, homme politique de la 3ème République, maire de Riom, député, sénateur,.. Sortis de Prompsat, la pluie s’arrête et une dernière côte nous amène au pied du Puy Grammont. De là, nous bifurquons plein sud pour redescendre par une belle sente prononcée à travers bois pour rejoindre notre point de départ. Endroit où nous nous revigorerons entre tarte aux pommes maison, chocolat suisse et brioche aux pralines. Merci !

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Jeu 17/11/2022 Pays des Couzes – Verrières

Animateur: Georges
Nombre de participants: 17 ( 7f et 10h )
Distance: 18 km
Dénivelé: 550 m
Durée: 5h30
Météo: soleil et nuages toute la journée, vent violent sur les hauteurs, un peu de pluie à l’arrivée.
Kilométrage voitures: 80 pour 2 voitures et 90 pour 2 autres soit 340 km
Préparation et CR: 2 h
Classement Atlas: facile

ITINERAIRE
Départ de Verrières, Fontenille, St Diéry Bas; St Diéry, ruisseau du Treuil, passage au sud ouest du puy de Conche, Saillant, retour à Verrières.

C’est au départ de Verrières, petit village sur les bords de la Couze Chambon, que nous commençons notre rando. A la sortie du village nous  suivons la Couze, rive droite, un petit arrêt pour voir l’aiguille de la roche longue ( c’est un site d’escalade ). Nous quittons la vallée en direction de Fontenille, une sente pentue nous guide jusqu’au village, nous apercevons le pic de St Pierre et le puy de roche Combière. Direction St Diéry bas avec son château médiéval et sa chapelle classée aux monuments historiques qui n’a été découverte qu’en 1903. Après St Diéry, retour dans la forêt, c’est l’heure du casse-croûte, le chemin à l’abri du vent et au soleil fera l’affaire. Nous repartons en direction du ruisseau du Treuil, après un petit étang sans nom, nous croisons des chasseurs, ils nous annoncent avoir tué deux chevreuils et que la battue est terminée ouf. Dans la forêt du puy de Conche, nous avons la visite de deux chiens avec une petite antenne et un gps autour du cou (apparemment ils n’ont pas fini la chasse). A Saillant petit arrêt pour admirer la cascade bien en eaux après les pluies de ces derniers jours. Après la cascade, un aller-retour pour voir le Dolmen du 4e siècle avant notre ère. Retour à Verrières où une petite pluie nous accompagne.

Merci à tous et à bientôt sur d’autres chemins.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Dim 13/12/2022 Sancy ouest – Tauves

Animateur : Thierry
Nombre de participants : animateur compris (7F-2H)
Météo : ensoleillé et doux
Distance : 24,5 km   (GPS)
Dénivelée : 680 m (GPS)
Durée : 7h30
Classement Atlas : Facile
Kilométrage voitures : 116 km – 2 voitures de Montferrand
Préparation et CR : 2h

Itinéraire : Tauves, Noilhat, Mézerat, le Buisson, St Pardoux, Longechaud, la Roche, montagne de la Roche, maison forestière au PC 1192, col de la Sœur, sud puy de Lachaud, la Chaleille, nord de Fougerolles, Tyrande, Theil Saint Gal, Tauves

Encore un dimanche de rando bien chaud pour la saison ! Départ de Tauves à l’ouest du Sancy, village placé sur un nœud de communication permettant de joindre le nord Cantal, le nord Corrèze et Clermont. Très commerçant donc 😊 : ce dimanche la boulangerie est ouverte mais également la boucherie. Pas mal pour un bourg de 780 habitants !

L’objectif du jour consiste à nous rapprocher de la Bourboule, plutôt du plateau de Charlannes… Dans la première partie de la rando nous aurons toujours le massif à vue, occasion de deviner le nom de chaque proéminence : pas toujours simple, simple finalement.

Nous sortons de Tauves par un fond de vallée bien froid où coule un ruisseau qui alimentait autrefois des moulins en aval de Tauves : le moulin de la Garde…et d’autres encore.

Nous nous retrouvons rapidement sur un plateau à près de 900 m au milieu de pâturages où paissent de bien belles vaches de toutes espèces mais où prédominent de belles Salers qui jouent presqu’à domicile. On en croise près de Mézerat qui divaguent un peu.

« Oh ce sont les vaches de Fargaix, elles ont l’habitude ! » m’apprend une habitante chez qui je suis allée toquer pour la prévenir… Un peu plus loin, c’est moins souriant : on voit dans un pré, une vache seule qui cherche à se relever mais qui glisse systématiquement sur le coté droit. Nous croisons le fermier qui sort du pré. Il nous apprend qu’elle a vêlé dans la nuit et que ça s’est mal passé. Le veau est mort et la pauvre mère n’a pas beaucoup de chance d’en réchapper. Le véto est attendu…. Dur le métier d’éleveur, principale activité du secteur. Peu après nous parvenons à Saint-Pardoux près de la Tour d’Auvergne. Le village est dominé par une butte sur laquelle fut construite fin XIXème la chapelle de ND de Natzy. Un malade local avait fait le vœu de remercier Notre dame du Sacre-Cœur en cas de guérison. Elle survint et la chapelle vit le jour, bâtie en basalte sur cette butte de Natzy. On y parvient par un chemin de croix. Un ruisseau coule sur les pentes ; son eau guérirait (miraculeusement) les maladies infantiles… Nous déjeunons peu après près de la Roche à l’entrée de la forêt du même nom. Comme d’habitude, nous prenons le temps de trouver le meilleur endroit qui coche toutes les cases : exposition, confort, points de vue.

Nous le trouvons : les monts du Cantal pas si éloignés nous font de l’œil. La première partie de l’après-midi se déroule dans les bois de la Montagne de la Roche où Sophie trouve quelques beaux cèpes. Nous sommes proches de la Stèle… Mais nous reprenons rapidement plein ouest pour entamer le retour vers Sauves. Passés le col de la Sœur, nous passons sous le puy de Lachaud dont les pentes ont été totalement déboisées au grand dam de Bénédicte qui avait des amis qui habitaient tout proche un magnifique buron devant lequel nous passons. Dédaignant la sente qui continue plein ouest , nous montons sur la crête au niveau du sommet du puy. Nous avons alors un très beau point de vue sur la Banne d’Ordanche et le puy Gros au nord-est.

Le retour après la Chaleille n’a pas un grand intérêt et nous sommes de retour à Tauves non sans effort pour enjamber deux vallons aux descentes et remontées bien sèches. La belle tarte de Pierre à l’arrivée conclut de la meilleure des façons une belle journée.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-