Animateur : Sébastien
Nombre de participants : 14 (10F, 4H) animateur compris
Météo : Nuageux se dégageant en cours d’après-midi, venteux sur les hauteurs, températures fraîches pour la saison
Distance : 22 km
Dénivelé : 850 m
Durée : 7 h 30 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 80 km pour 3 voitures, 50 km pour une voiture
Préparation et rédaction : 1 heure

Consignes sanitaires : Afin d’appliquer les restrictions sanitaires, nous avons constitué deux groupes de sept personnes se suivant à distance. J’ai délégué l’animation du second groupe à Pierre.

Itinéraire : Pessade, vallon du Labadeau, Buron du Creux, Buron du Regardet, Fontaine de Montadoux, Puy de la Croix-Morand, Puy Chambon, passage sur le flanc nord-est du Puy de la Croix-Morand, plateau de l’Aiguiller, Puy de Combe Perret, Lac de Servières, Pessade.

Partis en direction du Bois de Maugue, nous avons peu à peu remonté les différents vallons qui se présentaient à nous, Labadeau, Védrine, où une énorme coupe franche a complètement transformé le paysage, dégageant la vue en direction de la paroi rocheuse du Puy de Baladou. Arrivés dans le vallon de la Monne, nous avons choisi d’en remonter les derniers mètres au plus près du ruisseau jusqu’à en atteindre la source : la Fontaine de Montadoux, timide sortie d’eau en contrebas d’un talus. Difficile d’imaginer à ce moment précis que le mince filet que nous voyons est le prélude à cette rivière ayant creusé les magnifiques gorges du même nom.

Après que notre avant-garde a troublé la quiétude d’un chevreuil, nous sommes sortis de la forêt pour un très beau parcours sur les terres encore vides d’animaux entourant le Puy de la Croix-Morand. Très belle vue sur la partie centrale du Sancy encore bien enneigée. Notre cheminement est alors régulièrement salué par quelques buses en quête de leurs proies. Sur le plateau de l’Aiguiller, certains d’entre nous se sont fait plaisir avec le névé d’une combe, avant la descente vers le Lac Servières qui a marqué un certain retour à la civilisation. Nous avons alors tranquillement rejoint Pessade, la tête pleine de souvenirs d’une très belle journée.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.