Secteur : les Combrailles
Animateurs : Mady, Michel J ( Yves et Georges en renfort sur 3ème et 4ème groupes)
Nombre de participants : 20 animateurs compris (11F, 9H)
Météo : Beau temps chaud et ensoleillé
Distance : 24 kms (GPS)
Dénivelé : 670 de dénivelé positif (montre altimétrique)
Durée : 6 H 30 pauses comprises
Classement Atlas : facile
Kilométrage auto : 40 kms pour 3 voitures de Clermont Fd , 66 kms pour 1 voiture du Crest, 2 voitures directement au départ.
ITINERAIRE : Yssac la Tourette, Prompsat, Theilhède, ruisseau des Fourneaux, sud Puy de Grammont, Nord est Le Bouquet, Les Briffons, Pagnat, Ouest Bois D’Agnat, traversée D 78, Chazeron, vallée des Prades, St Coust, Les Grosliers, Yssac la Tourette.
Sorties découvertes : 0

Yssac-la-Tourette village vigneron, nous accueille pour le départ de cette randonnée. Situé au nord est des Combrailles mais aussi en pays Brayaud (nom provenant du costume traditionnel masculin qui comportait une sorte de culotte étroite couvrant le corps de la ceinture aux genoux, appelé brayes ou braies) le bourg actuel a été bâti autour de sa commanderie (templière puis hospitalière) dont les vestiges actuels datent de 1599. Les groupes se forment puis se séparent. Pour notre part nous partons direction nord à travers des parcelles cultivées pour rejoindre sur les coteaux, d’abord Prompsat où nous retrouvons sur une plaque de rue, mention d’Etienne Clementel ancien ministre, député, sénateur, maire de Riom, qui vécut et mourut en 1936 dans ce village, puis Theilhède, nom occitan signifiant  lieu ou plantation où poussent des tilleuls. Un petit détour par l’église dont nous admirons la façade, une évocation de l’écrivain Roger Vailland, prix Goncourt 1957 dont la famille, originaire de ce village, vint se réfugier pendant la grande guerre alors qu’il était âgé d’une huitaine d’années et nous redescendons sur le ruisseau des Fourneaux, aux eaux claires, que nous avions déjà traversé à Prompsat. Dans la vallée bien ombragée, la température est fraîche.

Après une petite retenue d’eau, voici le Roc du Diable. Des gravures dans le rocher confirment le nom du lieu. Quelques photos et nous repartons. Grâce à des poteaux électriques en béton qui servent de passerelles, nous passons rive gauche puis à nouveau rive droite, pour prendre une sente qui s’élève à travers bois et nous amène sur le plateau. A nouveau un paysage ouvert avec quelques hameaux disséminés. A hauteur de celui de le Court, un pré nous permet de pique-niquer avec vue sur la chaîne des puys et le château de Chazeron. Nous sommes à peu près à mi parcours et nous ne tarderons pas ensuite à rencontrer les 2 autres groupes partis en sens inverse. Nous traversons le ruisseau des Grosliers et empruntons un chemin montant transformé en affluent du ruisseau. Chazeron et son château seront les derniers points hauts de la journée. Datant de l’époque médiévale, ce château évoluera surtout au XVIIe siècle, le propriétaire souhaitant en faire une résidence à l’image de Versailles en vue d’accueillir pour une remise de décoration, le roi Louis XIV.

Par de beaux sentiers, puis après la source de la vachère matérialisée par une petite construction, par une petite sente à flanc de pente, nous descendons dans la vallée des Prades. La retenue de St Coust marque la fin du parcours «sauvage» et le changement de nom du ruisseau des Grosliers qui devient le Chambaron. Mais il reste encore les ruines du prieuré de St Coust à découvrir. Fondé par l’abbaye de Mozac sous le pape Adrien IV (11541159) et désaffecté dès la fin du XVIIe ses bâtiments ont été longtemps abandonnés. Les vestiges ont été restaurés et inaugurés en juin 2011. Après le village Les Grosliers, on retrouve les parcelles de culture pour le retour à Yssac. Nous terminons cette journée par la visite de l’église dans laquelle un tableau rappelle que des habitants du village partirent avec leur curé évangéliser l’Océanie. Certains d’entre eux ne rentreront pas et mourront en Nouvelle-Calédonie.

Remarques (groupe, terrain, etc…) : 2 belles vallées qui ont beaucoup plu car encore des passages très sauvages malgré la proximité de Châtel Guyon.
Préparation et rédaction : 2heures 30

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.