Animateur : Yves
Nombre de participants : 9 animateur compris ( 6 F, 3 H)
Météo : Très agréable, ensoleillée et pas trop chaud
Distance : 24 Km 
Dénivelé : 980 Mètres
Durée :7 H 45 mn pauses comprises
Classement Atlas : Moyenne
Kilométrage auto : 140 Km pour 2 véhicules 
Temps de préparation : 2 h 30 

ITINERAIRE :Le Brugeron, Le Châlard, Coix du Piroux, Bois de la Grole, Puy Gros, Pas de la CROIX, Col du Béal, Col de la Chamboite, Le Replat, Solérie, Le Revers, Le Crouhet, Champ-Colomb, Les Echelettes, La Barthe, Le Brugeron.

Température agréable au départ du Brugeron ce matin, que nous conserverons toute la journée. Petit tour du village avant de trouver la direction du Riousset, suivi de plusieurs hésitations pour rejoindre Le Châlard. Lorsque l’on fait son tracé avec des chemins symbolisés en pointillés sur la carte, les bois nous réservent régulièrement des surprises, ce sera encore le cas aujourd’hui. Nous finirons par rejoindre une piste forestière à la Croix du Piroux qui nous permettra de traverser le Bois de la Grole sans encombre.
Depuis le départ les mouches, très nombreuses nous agacent fortement. Il faudra attendre l’ascension du Puy Gros à découvert pour en être débarrassé. A son sommet la vue sur Dômes, Sancy, Cézallier, malgré une légère brume à l’horizon nous émerveille.
Nous suivons le GR3 en parallèle pour nous diriger vers la Roche Courbe et sa table d’orientation en S dirigée Est Ouest, une originalité !
Descente sur le Col du Béal où les touristes sont nombreux en ce dimanche d’août.
Le GR3 à été modifié, il passe maintenant sur la gauche de l’altiport, au sol étonnamment vert, pour aller en direction de Pierre sur Haute.

Altiport du Col du Béal

Les myrtilliers ont été arrachés et la sente qui en résulte est triste, longue et monotone jusqu’à Peyre Mayou. Les rochers et cette magnifique vue en direction de l’Ouest nous tendent les bras et nous attirent pour le pique-nique.

Pique Nique à Peyre Mayou
Pierre Sur Haute depuis Puy Mayou
Le Col du Béal depuis Peyre Mayou


Nous poursuivons jusqu’au Col de la Chamboite avant de bifurquer à droite pour le hameau du même nom. A partir de là nous retrouvons la forêt et ses bois, bois de la Sablière, bois du Merle que nous n’entendrons pas, bois Vert. Sur le bord du chemin, des fourmilières gigantesques nous interpellent, pourquoi ici ?, pourquoi aussi importantes ? beaucoup de questions mais pas de réponse.
Les sentiers étant mieux marqués le retour se fait sans encombre.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

2 Comments

  1. Ben alors Yves ? Je sens une sorte déception dans ton compte rendu ?! Pour ma part, je n’ai pas trouvé le parcours monotone, ni été gênée par les quelques très brefs demi-tours du départ. J’ai passé une très belle journée… très heureuse de découvrir de très près Pierre Sur Haute que je vois de chez moi, et de grimper sur les puys Foréziens ! MERCI !

    1. Très heureux de t’avoir fait découvrir le Forez et ses sommets mythiques.
      A bientôt pour d’autres découvertes.
      Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.