Animatrice : Mady
Nombre de participants : 9 animatrice comprise (6F, 3H)
Météo : temps chaud et ensoleillé
Distance : 20 km (openrunner)
Dénivelé : 820 m (openrunner)
Durée : 6 h 50
Classement Atlas : moyenne
Kilométrage auto : 160 km pour 1 voiture de Clermont Fd et 130 km pour 1 voiture du Crest soit au total 290 km.
Préparation et rédaction : 2 h30
ITINERAIRE : Molompize, la Sagne, Charmensac, le Cuze, Chapelle de Vauclair, nord de Chalagnac, bois de Glaude, Bégoul, Molompize

Depuis Molompize petit village situé entre Massiac et Murat, en bordure de la rivière Alagnon, nous empruntons un chemin qui suit le ruisseau de Mazelaire. La passerelle qui à d’autres saisons doit être nécessaire pour le traverser, se révèle totalement inutile, celui-ci étant complètement à sec sur sa partie basse.

Ruisseau de Mazelaire

Bien ombragée, la montée régulière jusqu’au bois du Lac puis jusqu’au hameau de la Sagne, se fait assez facilement même si la chaleur est déjà bien ressentie.

En direction de la Sagne

La Sagne se révèle être un hameau très coquet où nous découvrons plusieurs œuvres d’art en bois ou en fer. Le patrimoine rural ancien est également bien présent avec un bel abreuvoir et un four à pain restauré.

Une œuvre d’Art à la Sagne

Le parcours sur le plateau se poursuit tantôt à l’ombre, tantôt au soleil mais avec un petit vent du sud ouest qui se charge de nous rafraîchir et jusqu’à Charmensac nous bénéficions de superbes vues sur la vallée de l’Alagnon et le plateau en face où nous devons passer cet après midi.

Vue sur la vallée de l’Alagnon

Dominant la vallée, un petit cimetière laisse supposer que le village de Charmensac est proche. Mais ce n’est qu’en arrivant au bout du plateau qu’on le découvre légèrement en contrebas.

Charmensac

Après avoir visité et admiré l’église bien restaurée, nous reprenons notre parcours et amorçons la descente vers la vallée. D’abord une partie rocheuse et ensoleillée puis nous pénétrons dans la belle hêtraie du bois de la Fage. La pente s’accentue jusqu’au ruisseau de la Fage où là encore la belle passerelle qui en permet le franchissement paraît démesurée au regard du débit actuel. Puis il faut ensuite remonter par une pente soutenue pour arriver au hameau de le Cuze, Après le puits carré, encore quelques mètres avant de découvrir sur notre gauche, dans une coulée basaltique, la grotte du Cuze qui a donné son nom au hameau. L’érosion aurait permis la mise à jour de cette cavité résultant des gaz emprisonnés lors de la formation de la coulée.

Grotte de Cuze

A partir de là, la descente finale sur la vallée de l’Alagnon commence. Le chemin serpente dans la hêtraie et avant d’arriver à la N 122 on profite de l’ombre offerte et encore du silence pour le pique nique. Après la traversée de la nationale et de l’Alagnon, nous voici à la chapelle de Vauclair qui date du XIIIème siècle. Mais elle est fermée et on ne peut pas en découvrir l’intérieur (retable à colonnes torses et vignes dorées classé à l’inventaire des Monuments Historique, sol ancien en pierre date du XVème siècle), seulement apercevoir à travers les grilles de la porte d’entrée les décors colorés de flore et de faune qui ornent les murs. Un dernier regard à la façade ornée d’une rosace et nous traversons la voie ferrée pour entamer la remontée sur le plateau vers le village de Chalagnac. Je choisis d’utiliser un chemin qui fait de nombreux zig zag, abandonnant l’idée première d’emprunter une sente plus directe mais moins facile. Plusieurs pauses permettent de venir à bout sans trop de difficultés des 330 m de dénivelé positif et l’on se retrouve à peu près au même niveau que le matin mais de l’autre côté de la vallée, avec vue sur le village de Charmensac. Un bout de plateau, descente le long du ruisseau de Bégoul, à nouveau traversée de l’Alagnon d’où nous apercevons les pailhas au dessus de Molompize (cultures en terrasses de plantes aromatiques, d’arbres fruitiers et surtout de vignes) et c’est l’arrivée aux voitures. Une longue pause pour partager les mirabelles ramassées et amenées par Daniel, puis un arrêt à Massiac pour un rafraîchissement et la dégustation des célèbres macarons offerts par Bénédicte terminent cette journée. Merci à tous et à bientôt pour une nouvelle journée de randonnée.

Photos de Bénédicte, Régine et Mady

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

.

1 Comment

  1. MERCI Mady pour cette belle rando dans un coin que je ne connaissais pas du tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.