Du samedi 11 au mardi 14 juin 2022
Secteur géographique : Région Occitanie gorges de l’Hérault
Cartes utilisées : IGN Top 25 2642 ET et 2742 ET
Animateur : Michel D.
Nombre de participants : (11 = 4F – 7H)

Classement Atlas : Difficile 1 journée – Moyenne 2 journées – Facile 1 journée
Matériel Atlas : remorque routière + sangles + 2 tentes utilisées
kilométrage pour 3 voitures A/R : ~680 km x 3 = 2040 km
Météo : Beau temps et super chaud 35/37 degrés les après-midi
Terrain : très sec sur pistes , sentes herbeuses et très petite route d’accès communale
Hébergement : 3 nuits en camping sur les bords de l’Hérault
Les données kilométriques et altimétriques des journées sont résultat de montres et GPS Garmin

PARCOURS :

Jour 1 samedi 11 Juin :
Enregistrement : 6h30 roulage : 3h45 distance : 45 km vitesse : 12km/h D 850m
Classement de la sortie : Moyenne

JOUR 2 dimanche 12 Juin :
Enregistrement : 7h55 roulage : 4h25 distance : 56 km vitesse : 12km/h D1180m
Classement de la sortie : Difficile

JOUR 3 lundi 13 Juin :
Enregistrement : 6h30 roulage : 3h30 distance : 49 km vitesse : 13,6km/h D 860m
Classement de la sortie : Moyenne

JOUR 4 mardi 14 juin :
Ce jour sortie + retour sur Clermont Fd
Enregistrement : 5h roulage : 3h distance: 41 km vitesse : 14,4km/h D 540mClassement de la sortie : Facile

Le groupe en pleine concertation

Récit et itinéraire :

Jour 1 : Samedi parking à Viols-le-Fort gîte des Roussières- GR tour pic st loup-bergerie de Cazarils- st Martin de Londres- visite du village- mas de Londres pause visite – sentes très caillouteuses jusqu’à Cazevieille – pause de midi au pied du pic st Loup – D113 jusqu’à st Jean de Cuculles- visite de ce beau village médiéval très pittoresque avec son église romane fortifiée du 10eme siècle classée qui semble veiller sur son vignoble réputé classé AOP. Village d’un caractère très pittoresque avec ses ruelles médiévales et ses belles bâtisses de pierre – GR pic st Loup jusqu’à les Matelles chef lieu de canton fortifié, la construction des remparts remonte à 1425 – une fête médiévale y est organisée chaque 1er weekend de mai – GR pic st Loup par des pistes forestières et incendies jusqu’à Murles, encore un magnifique village rural et très fleuri – GR pic st Loup -et à cause de la très grosse chaleur 36° je décide au mas de Caravette de réduire les quelques difficultés du GR en prenant la D127 plus roulante. Bien vu car Alain et Claude vers l’arrivée à Viols le Fort ont eu un coup de chaleur, pause à l’ombre 15/20mn pour reprendre les esprits – passage à Viols le Fort, autre village médiéval construit pour abriter les habitants des guerres de cent ans, à l’intérieur rues médiévales et départ de nombreuses drailles qui mène sur cette ancienne terre de transhumance – retour aux voitures, chargement des vélos et nous reprenons la route pour aller à notre camping, base du séjour au bord de la rivière Hérault.

Jour 2 : Dimanche Déplacement de 15 mn du camping à Causse de la Selle, parking de notre 2eme sortie VTT – descente sur la rivière Hérault par D4 haut lieu des cyclotouristes du coin- puis visite obligatoire de st Guilhem le Désert et pause café pour certains – arrivée de bon matin 8h30 à la fraîche et peu de monde dans les ruelles que nous traversons en VTT- passage vers la maison Loriny , la tour des prisons, sur la place l’imposant platane âgé de plus de 160 ans, quel plaisir pour tous surtout pour Didier qui n’était jamais passé sur ces lieux- visite de l’église et vue sur l ‘abbaye romane de Gellone – il faut repartir sur nos VTT pour d’autre découvertes – traversée du pont du diable haut de 63m, majestueux, du haut de son arche une vue superbe sur les gorges aux parois abruptes et eau limpide – nous reprenons le GR pic st Loup – passage à St Jean de Fos avant la longue montée par la piste de la GTMC et GT34 VTT 12km avec passage du col de la Croix de Fer 580m – puis toujours GR jusqu’au col de les Lavagnes à 600m d’altitude où Alain à refait un coup de chaleur – descente par D122 petite route magnifique en balcon sur la vallée qui nous mène à Pégairolles de Buèges, petit village fièrement campé sur un piton rocheux au creux de la magnifique vallée de la Buèges. Village médiéval groupé autour de son château – nous descendons encore la vallée pour découvrir la source résurgente de la Buèges. La Buèges petit affluant de l’Hérault de 13 km , elle prend sa source au Méjanel au niveau d’une belle vasque d’eau limpide sous un couvert végétal ou règne la fraîcheur, lieu magnifique. Le jour de notre passage nous sommes accueillis par des milliers de papillons blancs, un spectacle époustouflant de la nature – après cette pause nous repartons pour St Jean de Buèges en longeant la rivière ou il y a beaucoup de baignades dominicales – St Jean de Buèges village médiéval cerné de montagnes dont la célèbre Séranne et blotti contre l’imposant Roc de Tracastel (site d’escalade très prisé) cette commune est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2011- petite pause sur la placette ombragée par des platanes centenaires à la terrasse du petit bar du village – puis remontée de 5 km sur route avec un fort pourcentage – arrivée groupée au parking pour un retour au camping et baignades dans l’Hérault.

Jour 3 : lundi même départ au parking de Causse de la Selle – D122 en descente jusqu’à l’Hérault et le moulin de Bernard – passage à la centrale hydroélectrique avec une très belle chute d’eau – remontée sur la route car le GR est impraticable en VTT – passage à St Martin de Londres – le bassin de Londres aujourd’hui asséché vient du celtique qui désigne un terrain marécageux – lieu d’une ancienne Londrerie où était lavée la laine de mouton autrefois et carrefour très important ou convergeaient les Drailles, chemins à brebis bordés de murets de pierres sèches – très belle église romane construite en trèfle surmontée d’une coupole – nous reprenons nos VTT, traversons un plateau ou règne la vigne et par des pistes et sentes nous arrivons à Notre Dame de Londres, village fortifié avec de petites ruelles à l’intérieur des remparts, l’église romane curieuse avec deux nefs du12eme siècle – puis en selle vers la Jasse de Pouzancre – Logis du Bois – traversé de la D986 et direction vers une énorme carrière au Pioch Camp – petite route interdite aux véhicules pour descendre au pont médiéval de St Etienne d’Issac (1,80m de large) – remontée par le travers de Moustache jusqu’à la Croix du Pére Aubert- de là nous observons sur le versent sud de la Séranne un monastère encore occupé. Notre Dame de Suc – puis direction St André de Buéges commune à l’habitat dispersé sur 14 hameaux ou mas dont certains remontent à l’époque romaine – le Roc Blanc 942m point culminant du massif de la Séranne est juste au dessus – mas de la Luzières,_ Vareilles et pause pour le repas de midi au pont passerelle médiéval de Vareilles mais là, la Buèges a disparu, plus d’eau à sec…..nous reprenons notre périple sur le GR pic st Loup qui domine la Buèges – nous retrouvons l’eau à environ 2 km avant St Jean de Buèges – tout le groupe est ébloui par la limpidité de l’eau et le couvert végétal… c’est paradisiaque- Pascal le creusois se jette à l’eau tout habillé dans cette merveille , j’en fais de même car la chaleur est toujours là 34° , Claude, Patrice et Pascal T. font de même – j’invite le groupe à nous rejoindre mais refus ils préfèrent s’avancer vers le village pour se désaltérer – quand nous arrivons au village après notre bain inoubliable le bar est fermé , le groupe nous attend à l’ombre et nous partons refaire la grosse côte de la veille pour arriver au parking de Causse de la Selle. Retour au camping et baignade pour tous dans l’Hérault puis apéro au bar avant le repas et repos.

Baignade dans la Buèges

Jour 4 : mardi dernière sortie VTT et retour sur Clermont.Fd
Démontage du camp et route en voiture jusqu’à Notre Dame de Londres, parking au stade haut lieu du jeux régional du « TAMBOURIN » les équipes féminine et masculine ont un palmarès conséquent, en 2013 l’équipe féminine est championne d’Europe.
Départ de notre sortie par une petite route jusqu’au col sous le Pic St Loup sur la D1 puis descente et piste forestière sous la montagne d’Hortus ( site d’escalade) – Rocher du Pas de loup- Roc des Mutes – Rocher du Causse 408m- le Roc de Lafous sur le GR pic st Loup- mare d’Espinasse – traversée de la D 17E6 – Puech Auroux – mas de Baume – GR pic st Loup- jusqu’à Férrières les Verreries- le nom du village témoigne du moyen âge, Férrières, site ou l’on extrait le fer et Verrière se réfère aux verreries de 1910- reprise après la pause de midi du GR pic st Loup sur des sentes dans les garrigues et vignes jusqu’au retour à Notre Dame de Londres-
Chargement des vélos pour le retour sur Clermont Fd et pause sous les tilleuls où les cigales font leur mue de larves sorties de terre à l’extraction de la carapace pour déployer leurs ailes, et sécher au soleil avant de s’envoler pour 2 mois.

Sur le retour par A75 une pause au village du Caylar pour contempler l’orme sculpté sur la place du village (certains ne connaissaient pas cette œuvre monumentale de sculpture).Nous traversons la rue pour un café au bar et retour à Clermont vers 19h

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.