Animateur : Yves
Nombre de participants :  8 animateur compris ( 3 F, 5 H)
Météo : Couvert avec des éclaircies
Distance : 21 Km 
Dénivelé :  450 Mètres
Durée : 7H pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto :   166 km pour 1véhicule et 134 pour 1 autre soit : 300 km
Temps de préparation :  2 h

ITINERAIRE : Mérinchal, La Peyrouze, Source du Cher, La Roche, Villelume, Chard, Les Bariauds, Les Vergnes, Roussines, Les Monts, Fontavide, Le Pouyal, Etang du Mondayraud, Mérinchal.


Randonnée en hommage à notre ami Bernard au départ de Mérinchal, commune de la Creuse à la porte des Combrailles. Recueillement collégial au cimetière avant d’engager la journée.
La source du Cher étant sur la commune, la première partie du parcours se fera le long de cet affluent de la Loire. Petit arrêt à la source où un panneau nous indique le chemin parcouru jusqu’à Villandry. La source est composée de minces filets d’eau, qui se rejoignent pour passer sous la route en formant un infime ruisseau qui descend en cascade dans les prairies voisines jusqu’à Chard.

Source du Cher


Après La Roche, nous franchissons pour une première fois l’ancienne voie ferrée désaffectée, Ussel – Montluçon, qui bien défrichée ferait une jolie voie verte. Celle-ci suit le Cher et notre chemin s’en approche et s’en éloigne constamment pour la traverser une deuxième fois à Colombe.
De là, nous nous rapprochons du Cher que nous enjambons à l’entrée et à la sortie de Chard. Au passage nous apercevons le château construit en 1450 blotti au milieu d’une végétation luxuriante.

Le Cher à l’entrée de CHARD
Le Cher à la sortie de Chard avec son château


Sur notre gauche toujours le Cher, nonchalant et paisible mais déjà bien marqué, il se promène dans les prairies à l’herbe haute où un troupeau de charolaises se régale. 
Passage à nouveau sous la voie ferrée que nous suivons cette fois. Arrive le lieu-dit Les Mouqueix où nous l’abandonnons ainsi que le Cher, nous aurions volontiers continué cette vallée, dans ce cadre tranquille et reposant, mais notre itinéraire se dirige vers l’est.
Direction Les Vergnes et son Château du début du 20°S qui est difficile à approcher car le propriétaire a privatisé le chemin. Le retour se fait en empruntant tour à tour petites routes, chemins, sentes, voire des portions hors-piste en bordure de cultures ou en prairies fauchées, contraint encore une fois, suite au manque d’entretien ou à l’inexistence des chemins figurants sur la carte.
​De nombreux étangs petits et grands jalonnent notre trajet, mais déception à la vue du plus grand 52 ha, l’étang de Mondayraud, un des plus beaux des Combrailles transformé en désert. La berge fuit et depuis plusieurs mois il s’est vidé. Une mini catastrophe écologique s’est abattue sur cet étang qui représente un endroit symbolique. on peut seulement espérer que les travaux interviendront prochainement. La nature à plus que jamais besoin d’être protégée.
Tout au long du trajet, nous avons pu constater les stigmates de la grêle de la semaine dernière sur les toitures des granges et maisons environnantes.

Toit d’une grange percé par la grêle


​Retour aux voitures, la journée se termine comme commencée, temps couvert ponctué par de brèves éclaircies, mais une température idéale pour randonner.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.