Animatrice : Mady
Nombre de participants : 9 animatrice comprise (3F, 6H)
Météo : ciel couvert, quelques éclaircies l’après midi
Distance : 20 km
Dénivelé : 800 m (montre altimétrique)
Durée du déplacement : 6 h 00
Classement Atlas : facile
Kilométrage auto : 19 km pour 1voiture de Clermont Fd et 50 km pour 1 voiture du Crest soit au total 69 km. 1 voiture sur place
Préparation et rédaction : 2 h 30

ITINERAIRE : stade de la Croix St Géraud, Nohanent, Puy Charmont, Durtol, Sarcenat, Ternant, Chanat la Mouteyre, l’Etang, Sayat, stade.

C’est vert, c’est boisé, c’est varié, c’est la nature toute proche, c’est la chaîne des Puys.

Sur les Côtes de Clermont

Sous un timide et inespéré rayon de soleil, nous empruntons un des nombreux chemins qui sillonnent le site des Côtes. A mi pente, bordé par les cerisiers en fleurs, iI nous conduit à Nohanent que nous traversons d’est en ouest pour aller en direction du Puy Charmont qui culmine à 639 m . Depuis le bourg à environ 430 m d’altitude c’est donc une montée de 200 m que nous faisons sur chemins et un peu en hors piste. Arrivés au sommet, qu’aucun membre du groupe n’avait encore fait, on se rappelle qu’un autre puy, comme c’est souvent le cas dans la région, porte le même nom près du col de la Ventouse. Un autre entre le Puy Chopine et le Sarcoui à un nom très proche mais une lettre diffère. C’est le puy de Chaumont. Nous redescendons par un beau sentier dans une chênaie parsemée de quelques châtaigniers, vers Durtol que nous effleurons. Une hésitation avant de prendre le sentier en direction de Sarcenat car un riverain a implanté sur le talus plusieurs panneaux « propriété privée » qui peuvent induire en erreur. Jusqu’à Sarcenat nouvel effort car ça monte à nouveau, on passe de 537 m à 705 m puis 910 m point le plus haut de la journée avant d’arriver à Ternant.

Vers le point haut…

Une pause près de ce point, permet à Jean Louis de repérer une épave de voiture recouverte par la végétation. Les anciens Atlassiens gardent toujours le réflexe nettoyage ! Un dénivelé de presque 700 m a été fait au moment du pique nique pris à côté de l’église. L’après midi est donc plus « cool ». Ce n’est pratiquement que de la descente à l’exception après le pont de la Chassagne, de la remontée vers l’Étang le long du ruisseau de l’Adrienne. On profite ainsi depuis Chanat-la-Mouteyre et jusqu’à Sayat de beaux sentiers dans les forêts de hêtres.

Belle forêt de hêtres
L’art et la nature !
Le printemps, cette jacinthe l’attendait pour s’épanouir !
En redescendant vers Sayat parmi les merisiers
Bassin d’orage du Bédat

Cette randonnée se termine par le tour du bassin d’orage du Bédat bien aménagé pour la détente et la pêche. Merci à tous de votre participation et à Pascal et Michel pour les photos.

Remarque : une fois de plus la météo était trop pessimiste.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.