Animateur : Yves
Nombre de participants :  animateur compris 11 (9F, 2H)
Météo : Frais le matin, ensoleillé et chaud l’après-midi
Distance :  25 km   
Dénivelé :  600 m
Durée : 7 H pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : (52 X 2 et 22 X 1 soit 126 km)
Préparation et rédaction : 2 H

ITINERAIRE : Coudes, Sauvagnat-Ste-Marthe, Pardines, Neschers, Chadeleuf, Coudes.

Le but du jour était de découvrir et apprécier le patrimoine bâti des villages traversés. Anciennes places fortes ou villages fortifiés, ils ont été également durant le 19°siècle d’importants villages vignerons dont les belles et grandes demeures en sont le témoignage.

Après un départ très frais, 3°C en bord de Couze Chambon, la montée, avec du givre bien présent dans les zones d’ombre, nous réchauffe un peu. A Sauvagnat-Ste-Marthe les remparts et le château sont notre première halte.

Château de Sauvagnat-Sainte-Marthe

Nous gagnons le plateau de Pardines, où la vue, sur les Dômes, le Sancy, le Forez, entre autres, est splendide ce matin, mis en valeur par la levée du soleil qui nous caresse les épaules. La traversée du plateau se fait tranquillement en repérant et dénommant villages et puys environnants. De Pardines, un beau panorama sur la Vallée de la Couze Pavin cette fois, s’offre à nous.

Direction le château de la Ronzière, commanderie des Chevaliers de Malte jusqu’en 1790, et gîte équestre renommé aujourd’hui. Descente sur Neschers, construit en bout de la coulée de lave du volcan Tartaret dont l’éruption a barré la Couze de Chaudefour pour donner naissance au lac Chambon. Au fond du village, caché dans un décor champêtre, se trouve un pont gallo-romain à trois arches, très étroit et bien conservé, qui enjambe la Couze Chambon.

Château de la Ronzière
Pont gallo-romain à trois arches de Neschers

Avant Chadeleuf, ancienne seigneurie d’Issoire, petit détour pour dénicher le château de Lavaur que l’on ne pourra qu’entrapercevoir car blotti dans un parc à la végétation débordante.  Mon insistance à contourner le site pour finalement ne rien voir ou presque a incité les participants à me charrier gentiment. Avant Coudes, il reste encore une curiosité locale. Le sentier symbolisé sur la carte semble déboucher juste en face, je croise les doigts. Nous traversons la Couze, sur une passerelle d’un autre âge, marquée par le temps. Soudainement notre regard est capté par une imposante construction, le château de Beauvezeix, villa néo-classique privée du 18°S avec ses parterres et bassins à la française. Nous retraversons la Couze par une passerelle plus moderne pour retrouver nos voitures.

Château de Beauvezeix

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

1 Comment

  1. Une journée magnifique à la recherche des châteaux cachés ! 😀
    Merci Yves !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.