Randonnée pédestre au départ de St-Rémy-sur-Durolle (Forez)
cartes 2730 O et 2630 E
Date : 11 mars 2021
Animateurs : Mady, Georges (Yves et Monique en appui sur groupes 2 et 4)
Nombre de participants : 16 animateurs compris (7 F, 9 H)
Météo : ciel couvert mais température douce. Quelques gouttes de pluie seulement en montant dans les voitures pour le retour.
Distance : 22 km
Dénivelé : 905 m
Durée : 6h45 pauses comprises
Classement Atlas : moyenne (annoncée facile mais reclassée suite au dénivelé effectué).
Kilométrage routier : 100 x 3, 128 x 1 soit 428 km.
Préparation et rédaction : 2 h30.
Consignes sanitaires : Afin de respecter les règles en vigueur, 4 groupes ont été formés avec chacun un animateur. 2 groupes ont fait la randonnée en sens inverse.
ITINERAIRE : Plan d’eau des Prades de St Remy-sur-Durolle, Voirdière, Croix de Séra, la Trappe, St Victor Montvianeix en aller retour, le Mas, la Boutière, Montvianneix, le Bost , Fagot, Béchon, plan d’eau des Prades.

St Remy-sur-Durolle, s’affiche comme la capitale mondiale de la mèche du tire-bouchon et contrairement à ce que peut laisser supposer son nom, la Durolle n’y passe pas ! Le plan d’eau des Prades créé en 1960 a permis de développer un important pôle touristique et de loisirs.
Si le début du parcours s’annonce tranquille, nous rentrons rapidement dans le vif du sujet pour monter, côté ouest tout droit dans la pente, au sommet du bois de Séra qui culmine à 942 m. Après quelques recherches, on arrive enfin, grâce à Lucette, à trouver la croix toute en bois plantée en bordure de ce point haut et qui nous offre une belle vue dégagée sur la Montagne Bourbonnaise.

Croix de Séra

Pour faciliter la recherche aux autres groupes, on « balise » sommairement l’entrée du petit sentier qui y mène mais ce sera en vain car ils ne la trouveront pas. Nous redescendons en altitude pour nous rendre au prochain point caractéristique : St Victor Montvianneix.

St Victor Montvianneix

Ce village a porté sous la Convention Nationale (période révolutionnaire) le nom de Crédogne, du nom de la rivière qui sinue sous le plateau sur lequel il est bâti. Dommage l’église est fermée ! Rebâtie en 1461, en style gothique, elle offre la particularité d’avoir un chœur décentré par rapport à la nef unique et voûté en “cul de four”, seul vestige de l’église romane primitive. Nous pouvons toutefois admirer face à l’église une croix de carrefour datée de 1613 et faisons le tour du cimetière qui enserre l’église en s’accrochant aux fortes pentes. Après le pique nique pris à la Boutière, le parcours redevient plus escarpé. Au niveau du ruisseau de Trécoin, des coupes à blanc avec les arbres encore au sol, ne permettent plus de repérer les sentes que nous devions prendre pour gagner Montvianneix. Par contre le beau chemin, qui longe le ruisseau est tentant. Mais il faut le quitter rapidement pour reprendre la bonne direction. Nouvelle montée tout droit dans la forêt grâce à un semblant de chemin. Arrivés pratiquement au point culminant, un arbre en travers et de nouvelles coupes de bois nous obligent à faire une petite partie en hors piste avant de retrouver le sentier qui finira par nous amener au Bost. Au surplomb de Béchon, nous coupons droit dans la pente pour quitter une large piste un peu ennuyeuse. Sur le chemin après le village, nous dérangeons
deux beaux chevreuils qui partent dans le pré qui le jouxte. Nous allons bientôt les suivre car des ronces rendent ensuite le chemin impraticable. Dernière partie en hors piste avant l’arrivée !
Remarques :  secteur choisi en raison de la météo annoncée, pas connu des participants et agréable car mêlant parties boisées et découvertes. Des coupes de bois nous ont fait passer en hors piste ou dévier de l’itinéraire prévu mais sans grosses conséquences.

Douglas ou pas ?


-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.