Animateur : Mady
Nombre de participants : 18 animatrice comprise (9F, 9H)
Météo : beau temps automnal, ciel dégagé, température douce.
Distance : 25 km
Dénivelé : 900m de denivelé positif
Durée : 7h30
Classement Atlas : moyen (annoncée facile mais reclassée le dénivelé dépassant 800m)

ITINERAIRE : Pont de Rognon, Ravin de Quinsat, Thones le Vieux, Lenteuge, Plateau de Champille, Lambre, St Nectaire, Farges, Thones le Jeune, Grandeyrolles, Pont de Rognon. 

pho10.jpg

Le départ du Pont de Rognon près de la Couze Chambon et la remontée du ravin de Quinsat nous permet d’être immédiatement dans une nature calme. Après plusieurs traversées du ruisseau grâce à des petites passerelles de bois nous arrivons près d’une source d’eau salée. La terre rouge de la petite construction qui l’abrite laisse à penser qu’il s’agit d’une eau ferrugineuse. Quelques courageux font l’effort de se baisser pour l’atteindre afin de la goûter. Confirmation est donnée !

pho40.jpg
pho50.JPG

Le chemin s’éloigne du ruisseau pour suivre un cheminement un peu plus escarpé toujours dans la forêt. Le passage à Thones le Vieux permet d’évoquer les grottes situées au dessus du village et dans lesquelles des objets datant du paléolithique ont été découverts lors de fouilles. Le paysage est plus ouvert et nous apercevons sur notre droite le plateau de la Pinière et le village de Chazous. Plus loin c’est Olloix et le Puy de même nom. Mais brusquement fin du chemin. Une barrière nous interdit l’accès à un pré où paissent encore quelques vaches. Nous bifurquons sur la gauche pour essayer de le retrouver plus loin. Après avoir joué les sangliers au milieu de broussailles, passer au-dessus et en-dessous de barbelés nous le retrouvons enfin. Il nous conduit jusqu’à Lenteuge. Sur le plateau de Champille ,nouvelle interruption du chemin, un peu de hors piste s’impose encore. Mais il sera plus facile que le précédent car il s’agit essentiellement après un barbelé et un petit bois, de traverser des prés pour arriver à Lambre. Après St Nectaire direction plein est pour Farges, puis descente vers Thones le jeune en passant sous les puys des Parots et de Tomba. Belle vue sur les plateaux et sommets environnants au sud et à l’ouest qui sont toutefois cachés sous de noirs nuages. En altitude le temps n’est pas aussi clément. 

A Grandeyrolles petit arrêt à l‘église romane Saint Loup, datant de la fin du xi siècle, De l’extérieur nous pouvons admirer sa belle couverture en lauzes  refaite en 2002 et son clocher à peigne puis l’intérieur grâce à une habitante du village qui en ouvre la porte. Nous sommes près de l’arrivée, nous surplombons la vallée où coule la Couze Chambon, la Tour de Rognon vestige d’un château en bois du XII siècle avant de finir de descendre sur notre point de départ. Nous nous quittons contents d’avoir pu profiter d’une belle journée de grand air et en espérant pouvoir nous retrouver bientôt sur les chemins !

pho20.jpg
pho30.jpg

Petit complément pour ceux qui s’interrogeaient sur l’appellation pays coupés :

« La commune de Grandeyrolles, dont le bourg est situé sur le flanc du Puy de Grandeyrolles, se trouve dans ce que les géographes appellent les pays coupés, c’est-à-dire ceux qui font la jonction entre la riche plaine de la Limagne et les montagnes d’origine volcanique de la chaîne des Puys et des Dores (Puy de Dôme, Puy de Sancy,…).»

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.