Séjour n°10. De la Méditerranée à l’Atlantique en vélo-rando.

Dates : du vendredi 08 au dimanche 17 juillet 2016
Animateur : Michel J.
Nombre de participants : 8 dont 3 femmes et 5 hommes.
Météo : beau et chaud dans l’ensemble avec température nocturne autour de 20°C et en journée température frôlant ou dépassant les 30 °C pendant les trois premiers jours.
Tramontane, la seconde étape après Narbonne, orages en fin de nuit à Castelnaudary et Toulouse et un début de matinée pluvieux en J5.

Faune rencontrée : en majorité des oiseaux cigognes blanches sur le canal de la Robine, goélands argentés au départ en Méditerranée, une sterne sur le canal latéral à la Garonne, hérons cendrés à plusieurs reprises sur les différents canaux et plus rare un héron pourpre avant d’arriver à Toulouse le long du canal du Midi, aigrettes garzette, cygnes tuberculés, foulques, colverts, poules d’eau, et des oiseaux plus communs, pies, tourterelles turque, pigeons ramiers, martinets noirs, hirondelles de fenêtre et de cheminée, quelques rapaces… milans noirs, et comme mammifères ragondins et chevreuils et j’en oublie sans doute….

P1020399.JPG

Itinéraire : le challenge consistait à relier la mer Méditerranée à l’océan Atlantique en utilisant au maximum des voies protégées réservées aux piétons et vélos soit environ 95% sur l’ensemble parcouru. Comme annoncé aux participants, deux journées ont été plus difficiles.
La journée 2 qui nous conduisait grossièrement de Narbonne à Trèbes où le chemin de halage en très mauvais état a fait souffrir le matériel et les pilotes. La journée 7 qui nous faisait quitter le canal latéral à la Garonne pour rejoindre via Sauveterre de Guyenne, la voie verte dénommée Paul Lapébie. Cette journée vallonnée à travers les vignobles de grands crus, a éprouvé les organismes du fait de la chaleur et de la dénivelée.
Nous avons suivi successivement, le canal de la Robine, puis le canal de jonction avant de rejoindre le canal du Midi jusqu’à Toulouse puis le canal latéral à la Garonne jusqu’à Fontet. Par de petites routes évitant au mieux les forts pourcentages, nous nous sommes hissés jusqu’à Sauveterre de Guyenne puis la voie verte Paul Lapébie jusqu’à l’entrée de Bordeaux. Nous avons gagné Lacanau par une ancienne voie ferrée transformée en voie verte. Pour gagner l’estuaire et la fin de notre périple, Blaye, nous avons utilisé de petites routes sans grande circulation…

Patrimoine naturel au cours de notre périple : les canaux, les marais et les anciens marais salant à proximité de Port la Nouvelle, les vignobles aussi bien en Languedoc qu’en Aquitaine, le lac de Lacanau et la lumière particulière de l’estuaire de la Gironde, le plus important d’Europe…

Patrimoine bâti au cours de notre périple :
– visite de Narbonne, cathédrale Saint-Just- et-Saint- Pasteur commencée en 1272, achevée en 1340 (la hauteur sous voûtes (41 m) en fait la quatrième une des plus hautes de France, après Beauvais à 48 m, Amiens et Metz à 42 m)

P1020398.JPG

– palais des archevêques
– un morceau de la voie Domitienne (Via Domitia) conservée dans son « jus »,
– pont canal de Répudre à proximité du village de Paraza. Il s’agit du 1 er pont canal construit en France, le deuxième du monde. C’est le seul construit par Riquet, les autres ayant été bâtis plus tard, la plupart par Vauban. Commencé en 1676, 400 personnes y ont travaillé.
– écluse de l’aiguille, étonnantes sculptures
– visite libre de l’ ensemble architectural médiéval de la Cité de Carcassonne
– seuil de Naurouze, site dédié à la mémoire de Paul Riquet, ligne de partage des eaux
– l’ascenseur à bateaux établi sur le canal latéral à la Garonne appelé la pente d’eau de Montech
– Moissac porche roman
– le pont canal d’Agen (539 mètres), deuxième pont-canal de France par la longueur après celui de Briare (662 mètres)
– Sauveterre de Guyenne, sa place centrale à arcades et ses quatre portes d’enceinte
– visite de la ville de Bordeaux en vélo
– basilique Saint Michel, style gothique flamboyant et sa flèche
– la grosse cloche
– cathédrale Saint André de Bordeaux consacrée en 1096 par Urbain II, reconstruite dans le style gothique du XII ème au XVI ème siècle
– la tour Pey Berlau (nom de l’archevêque, clocher séparé de la cathédrale St André)
– place de la Bourse, le grand théâtre, l’abbatiale Sainte Croix de Bordeaux
– le miroir d’eau et les quais etc..
– la citadelle de Vauban à Blaye

P1020434.JPG

Classement : facile ( 1.5 jours de transport, 9 jours de déplacement en vélo)
Kilométrage parcouru : 674.89 soit 74.98 moyenne par jour distance la plus longue 95.79 km et la plus courte 24.12 km. Un ajustement à la baisse a été effectué tenant compte d’une erreur de 4% estimée sur le compteur vélo. Le petit trajet pour la visite de Narbonne, vélo non chargé n’a pas été comptabilisé.
Durée de roulage totale : 37h57, sur la journée, maximum, 6h20, minimum, 1h33.
Moyennes journalières, J1, 15.46km/h, J2, 13.54km/h, J3, 13.73km/h, J4, 15.55km/h, J5, 15.84km/h, J6, 15.94km/h, J7, 15.84km/h, J8, 16.32 km/h, J9, 16.8 km/h.
Ces données ont été fournies par le compteur vélo.
Conditions de roulage : bonnes dans l’ensemble sur les voies vertes et les petites routes. Sauf pour les journées 2 et 3 compte tenu de l’état médiocre du chemin de halage.
Hébergement : en camping avec quelque fois piscine dans le camping ou à proximité ce qui a permis à plusieurs reprises de se décontracter les muscles. Bon accueil dans l’ensemble aux voyageurs en vélo

Nourriture : ravitaillement sans problème sur l’ensemble du parcours (une voire deux fois par jour)

P1020481.JPG

Transport : à l’aide d’un véhicule Peugeot de 9 places mis à disposition par le club Arverne de plongée. Les vélos et bagages ont été transportés à l’aide de la remorque de l’association aménagée. Un grand merci à Alain L.  pour le trajet Clermont-Ferrand, Port la Nouvelle et pour le trajet retour, Blaye, Clermont Ferrand
Equipement : Vélo (personnel) VTT équipés de porte-bagages et sacoches ou tirant des remorques Bob (2 Yak et 1 Ibex). Les deux remorques Bob (Yak et Ibex) de l’association ont été utilisées et une remorque Bob (Yak) louée. Une paire de sacoches de marque Vaude a été mise à disposition. Nous avions pour dormir le nouveau tipi Bergans.

Découpage du séjour :
J1 transport Clermont Fd – Port la Nouvelle. En soirée découverte du patrimoine de Narbonne.
J2 Canal de la Robine/ canal de jonction et canal du Midi Sallèdes. Ecluse du Gailhousty donnant sur l’Aude. Ecluse de Moussoulens. Canal de jonction à Sallédes,Venterac en Minervois. Le pont canal de Répudre, Argens Minervois Puichéric, écluse de l’aiguille, Trèbes

P1020411.JPG

J3 Pause visite libre de la cité de Carcassonne. Castelnaudary

P1020415.JPG

J4 Seuil de Naurouze, ligne de partage des eaux, port Lauragais, Toulouse. La visite de Toulouse en vélo en soirée a été annulée compte tenu des conditions météorologiques.

P1020424.JPG

J5 St Jory, Grisolles, la pente d’eau de Montech. Castelsarrasin. Pont canal sur le Tarn juste avant Moissac, Moissac, Valence d’Agen
J6 Le canal de Golfech, Pont canal d’Agen, Buzet sur Baise, Lagruere (on rejoint la Garonne, à droite)
J7 Fourques sur Garonne. Meilhan sur Garonne (jonction avec la Garonne, à droite). Fontet, on quitte, le canal latéral à la Garonne et on se dirige plein Nord en suivant la rive gauche de la Garonne jusqu’à La Réole. Sauveterre de Guyenne, piste cyclable Paul Lapébie. Créon
J8 Sadirac, Latresne, fin de la piste cyclable, traversée de la Garonne par le pont St Jean. Visite de la ville de Bordeaux en vélo. Salaunes, Saumos, Lacanau village, Lacanau lac
J9 Aller retour à la mer (baignade), Lacanau village, Saunos, Ste Hélène, Salaunes, St Raphaël, Pimbalin, Lamarque, bac, Blaye
J10, trajet retour sur Clermont- Ferrand

Remarques : beaucoup de crevaisons au cours de ce périple. Dès le premier jour, une crevaison sur le pneu arrière du vélo à Karim, de nouveau sur le même pneu le jour suivant puis sur le pneu avant. Après analyse, le fond de jante a été mis en cause…un bon bout de sparadrap sur l’intérieur des jantes et plus de crevaisons…..ni à l’avant, ni à l’arrière ! Même avec du matériel neuf, on n’est pas à l’abri d’un problème ! Mais le meilleur était à venir, à la fin de la piste cyclable Paul Lapébie, un acte mal intentionné d’un spectateur sans doute de la grande boucle, enfin un amoureux de la petite reine qui avait eu la courtoisie de semer une poignée de clous de tapissier qui ont la particularité de se positionner pointe vers le haut (faîtes l’essai, c’est gagné d’avance ). Résultat un record, 16 crevaisons sauf pour Béatrice qui est la seule n’ayant pas eu de clous dans les pneus. Mady ayant des chambres avec produit colmatant est repartie sans réparer et moi-même, je me suis contenté d’enlever les trois clous, car les pneus Schwalbe Marathon Tour ont bien résisté à l’agression (comme annoncé par le constructeur). A peine repartis, nous devions à nouveau nous arrêter pour une crevaison non décelée sur un pneu de remorque…

Temps de préparation : 30 heures
Kilométrage routier effectué : pour le transport des passagers en co-voiturage, des vélos, du matériel et des bagages 1866 km.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.