Animateur : Yves
Nombre de participants : 12 animateur compris (9 F, 3 H)
Météo : Beau et chaud
Distance : 19 Km 
Dénivelé : 600 Mètres
Durée : 6 H 30 mn pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 106 Km pour 2 véhicules et 144 pour 2 autres 
Temps de préparation : 2 h 30 

ITINERAIRE : Le lac d’Egliseneuve-d’Entraigues, Les Angles, La Clide, Redondel, Les Ribeires, La Prunayre, Bois de Play, Espinchal, Croix du Marquis, Le Joignal, Graffaudeix, retour au lac. 

Aucune voiture sur le parking du lac d’Egliseneuve-d’Entraigues ce matin. Petit slalom entre les arbres pour garantir aux nôtres de l’ombre toute la journée. C’est parti, deux cascades voisines attendent notre visite.
Celle d’Entraigues fine et longiligne projette l’eau du ruisseau de Clamouse 18 m en contrebas, et celle du Bois de Chaux plus trapue et plus belle à nos yeux étale sur une coulée de basalte le ruisseau d’Entraigues. Au pied de cette dernière, une œuvre Horizon Sancy « Renversante Immersion », qui invite le visiteur à une expérience immersive et sensorielle unique avec son miroir d’eau surélevé. Œuvre appréciée de tous où la photo souvenir est obligatoire.

Cascade d’Entraigues
Cascade du Bois de Chaux


Nous suivons en partie le GR30 en direction d’Espinchal. A Redondel nous rencontrons une rando cavalière qui emprunte le même GR, nous l’abandonnons pour poursuivre par un petit sentier, le passage du gué sera sans difficulté vu le filet d’eau présent. Nous contournons Espinchal par le Bois de Play où une deuxième œuvre se cache entre les arbres. « A l’ombre bleue des Eukaryotas » bannières bleues de 2 à 3 m de haut sur 1 m de large suspendues entre les arbres qui révèle la silhouette de fleurs, feuilles, et brindilles glanées dans le Massif du Sancy. Celle-ci nous laissera un peu dubitatif. Retour sur Espinchal en longeant le ruisseau de la Gazoune.

A l’ombre bleue des Eukaryotas


Pause pique-nique à la Croix du Marquis ou une rencontre insolite nous interpelle. Un couple avec trois enfants, dont un en bas âge porté par le père, sont accompagnés de deux chevaux pour le portage. Partis il y a trois mois, il leur reste encore trois mois pour accomplir leur périple, le tout en autonomie. Ils marchent trois jours 15 à 20 km par jour, s’arrêtent une ou deux journées pour reposer les enfants et se consacrer à leurs éducation.
Une ancienne instit du groupe a du mal à admettre que les deux plus grands ne feront pas la rentrée en septembre.
Jusque là, la chaleur était acceptable et le parcours quelque peu ombragé, mais le redémarrage après la pause se fait à découvert, et la température annoncée sur les sites météos est déjà dépassée, nous sommes pourtant à plus de 1100 m et il fait 31 degrés.

Massif du Sancy


Le parcours restant étant en grande partie sous le soleil, les réserves d’eau s’amenuisant, nous décidons de modifier le retour. Un peu avant Espinat, par une portion de hors-piste qui nous fait enjamber allègrement le ruisseau d’Entraigues, nous rejoignons Graffaudeix. Ouf ! un arbre, de l’ombre, petite pause : il faut boire…, scénario répété plusieurs fois avant l’arrivée.
Arrivée sur le parking archi bondé cet après-midi, une petite cabane au bord du lac, approvisionnée en boissons fraiches, nous tend les bras, rafraîchissement apprécié de tous.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.