Animateur : Yves
Nombre de participants :  6 animateur compris ( 4 F, 2 H)
Météo : Journée ensoleillée avec quelques passage nuageux.
Distance : 22 Km 
Dénivelé :  850 Mètres
Durée :7 H 30 mn pauses comprises
Classement Atlas : Facile reclassée moyenne pour le dénivelé
Kilométrage auto :  52 Km pour 1 véhicule et 1 véhicule sur place 
Temps de préparation :  2 h

ITINERAIRE :Beaune le Chaud, PC992, PC978, Puy de Laschamp, Puy de Beaune, Puy Pelat, Puy de Mercœur, PC1112, PC1083, Puy de Lassolas, Puy de la Vache, PC967, PC945, Beaune le Chaud.  


Peu de présents en ce dimanche de Fête des Mères et de week-end de l’Ascension mais cinq courageux tout de même. Nous partons de Beaune, coup d’œil rapide à l’église de la Visitation, construite en 1863, pour apprécier ses murs décorés. Sur le parvis nous découvrons face à nous les puys prévus sur le parcours du jour, les participants ne semblent pas effrayés.
Nous contournons les zones boisées au nord du village, avec à notre droite le maître de ces lieux, notre majestueux Puy-de-Dôme.

Le Puy de Dôme



Passage derrière le centre équestre de Laschamp avant l’assaut du puy éponyme. Le soupçon de hors-piste annoncé est bien là, car les sentiers qui mènent au sommet sont interminables et le plus court est le meilleur. La carte annonce une borne au point culminant, nous la cherchons et Pierre la découvre en premier. 

Pierre découvre la borne
La voila !



Nous descendons plein sud par une sente VTT relativement pentue, parsemée de nombreuses racines. Nous cheminons au 3/4 de leur hauteur les puys de Beaune et Pelat pour atteindre le PC1097 au carrefour du GR4. Nous nous élançons sur le Puy de Mercœur par le sentier classique. Pendant le pique-nique pris au sommet, nous aurons une pensée pour les Atlasiens qui en 2010 et 2011 ont démantelé ici, diverses antennes et une construction en béton. Nous quittons cet endroit par une petite sente à peine marquée mais qui raccourcit généreusement la distance.

Sommet du Puy de Mercoeur


Un peu de répit avant d’affronter les puys de Lassolas et la Vache. Les nuages laissent passer le soleil qui commence à bien chauffer, la sueur coule dans la montée. D’en haut la vue est super dégagée, on visualise le parcours de jeudi au loin.

Montée du Puy de Lassolas
Vue du haut du Puy de Lassolas



Après une bonne pause bronzage sur le haut du Puy de la Vache, les marches inégales de la descente se dévalent sans difficulté. Le retour sur Beaune se réalise tranquillement par les Cheires de Mercœur. La croix en pierre de la Roche Quairière nous interpelle au passage mais nous n’aurons pas de réponse. Arrivés aux voitures les parts généreuses du moelleux au chocolat de Corinne ont été appréciées de tous.

Bronzette au Puy de la Vache

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

1 Comment

  1. Pas effrayée, pas effrayée… un peu quand même :-D.
    Blague à part, c’était une super journée avec de beaux panoramas et bravo Pierre d’avoir trouvé la fameuse borne…
    Merci Yves (et Corinne pour le trop bon gâteau !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.