Animateur : Thierry
Nombre de participants : 7 animateur compris (5F-2H)
Météo : assez ensoleillé et doux – vent sur les hauteurs
Distance : 25,4 km   (GPS)
Dénivelée : 810 m (GPS)
Durée : 7h30
Classement Atlas : Facile
Kilométrage voitures : 140 km – 2 voitures de Montferrand

Itinéraire : Redondel, Bogon, La Cabane, Lavergne, le Bac, Labro, Lascombe, la Bastide, Montgroleix, le Lac, Chante-Milan, la Grande Chaudière, D636, la Montagnoune, ouest Espinchal, GR30 jusqu’à Redondel

De retour dans le Cézallier en pleine saison des jonquilles et lorsque les vaches ne sont pas encore sorties ou très peu…. De belles conditions donc pour une boucle que nous débutons sur la frange orientale du plateau en sautant de vallons en vallons et en traversant de petits hameaux assez peu peuplés et dédiés à l’élevage. Nous croisons par moment le circuit des Vache rouges qui ne semble pas-plus entretenu. Quelques balises apparaissent encore mais comme à la Cabane, le sentier est complètement recouvert de végétation et presque plus visible. Sur les points hauts, nous avons de beaux points de vue sur les Monts du Cantal au sud et le Sancy au nord. Cantal un peu brumeux en début de matinée et qui se dévoilera un peu plus tard. Nous mangeons au-dessus de la Bastide après un petit hors-piste qui nous amène sur les pentes verdoyantes qui surplombent le hameau. On devine la suite du cheminement qui sent bon la dénivelée pour parvenir à Montgreleix ! Après avoir sauté quelques clôtures pour retrouver le chemin, nous vérifions sur le terrain que ça monte bien. Mais ca tombe bien puisque j’annonce depuis le matin que nous allons bientôt arriver sur le vrai Cézallier. A Montrgreleix, on y est presque. Du chemin pour y arriver, on a de longues vues dégagées sur le Mont Chamaroux à l’est et sur les paysages typiques du plateau aux larges ondoiements du terrain et au vert des estives. L’herbe parlons-en : à Labro, un éléveur en tenue de travail avec sa frontale encore accrochée nous explique que les vaches ne sont pas encore sorties par manque d’herbe. Les raisons de ce manque : le retard dans la pousse dû au manque d’eau (le printemps et l’hiver n’ont pas été pluvieux) et surtout causé par la voracité des rats-taupiers qui effectivement dévastent les herbages. A hauteur d’homme, les prés ne sont pas aussi vert qu’on pourrait l’attendre mais parcourus de longues trainées de terre sèches. Inquiétant. Du coup, il n’est pas rare dans les près avant Montgreleix de voir des vaches autour de mangeoires à foin.

Après le Lac, nous entrons dans une longue partie hors piste pour remonter au nord vers Espinchal. Les passages de vache sont confondus par certains Atlassiens conmme de vrais sentes… Classique. Après le buron de Grande-Chaudière, nous rebasculons vers Espinchal qu’on deb=vine au loin. A notre droite, vers le bas de la pente nous observons de larges sagnes des Chastelets reconnaissables à leur brun ocre. Un peu plus loin nous devinons le lac de St Alyre. Un dernier HP nous amène au buron de la Montagnoune et au bois de Play et à la partie ouest d’Espinchal. En traversant cette partie du village, certaines maisons typiques du secteur arrêtent notre regard. Ces fameuses maisons construites par les marchands de toile dans la seconde partie du 19ème – début du 20ème siècle.Ils partaient (6 à 9 mois de l’année) en tournée à pieds puis avec le cheval et la charrette (maringotte) spécialement aménagée pour recevoir les pièces entières de toile. Ils furent ensuite les premiers à acquérir des automobiles en paticulier les marchands d’Espinchal.Ils vendaient dans toute la France et même en Algérie. En 1920, on comptait près de 3500 marchands devenus des Négociants-voyageurs regroupés dans la Fédération du même nom qui existe encore aujourd’hui (on appelait jusque récemment les représentants Michelin, des voyageurs dans le vocabulaire de l’entreprise….).

Après une dernière petite montée sur le GR30 nous voilà de retour à Redondel. Un pré alentour est recouvert de jonquilles. Je me sers pour ramener un beau « trophée » à la maison.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.