Animateur : Yves
Nombre de participants : 13 animateur compris ( 5  F, 8 H)
Météo : Averses en matinée, éclaircies et soleil l’après midi
Distance : 25 Km 
Dénivelé : 900 Mètres
Durée : 8H  pauses comprises
Classement Atlas : Facile reclassée en moyenne

ITINERAIRE : Pérignat sur Allier, Lignat, Saint Georges sur Allier, Montfoulhoux, Puy de Saint André, Busséol, Puy Saint Romain, Mirefleurs, Pérignat sur Allier.

pho10.jpg
pho20.jpg

Départ de Pérignat sur Allier, auto proclamée en 1999 Capitale Mondiale de l’Epouvantail. Arrêt devant l’église où, en Août 1674, Jean Canoy le sacristain de l’époque a été foudroyé en sonnant les cloches. Passage sous la porte vestige d’une enceinte fortifiée. Petit détour par le bois de Lachat pour un recueillement devant le monument où, le 15 juin 1944, 10 jeunes résistants ont été fusillés par des militaires allemands. L’un d’eux, Max Cyprien, par miracle, n’ayant été que blessé, fut sauvé par une chaine de solidarité entre habitants. Daniel , présent avec nous aujourd’hui, qui l’a bien connu en tant que collègue de travail, nous a certifié la véracité de cette lâche fusillade. 

La pluie arrive, nous l’attendions plus tard vers la mi-journée. Une fois équipés, nous repartons direction Lignat. Nous contournons le Puy marmo-calcaire de Fontanay pour découvrir le château éponyme du 17°S et ses jardins à l’anglaise du 19°. Nous sommes dans un ancien village vigneron et de magnifiques vignes bien entretenues peuplent encore les coteaux sud. Petit aller/retour à la Gargoullière, geyser d’eau ferrugineuse que nous ne verrons pas s’élever malgré notre attente.  

pho30.jpg
pho40.jpg


Jusque là, nous marchions dans la plaine, à partir de maintenant nous entamons le dénivelé pour atteindre Saint Georges où nous remarquerons le porche sculpté de l’église gothique. Les averses se succèdent plus ou moins vigoureuses et nous accompagneront jusqu’au Montfoulhoux. Le ciel  a l’air de s’éclaircir à l’ouest. D’en haut, quelques trouées dans les nuages nous permettent de découvrir les alentours et la Chaine des Puys. La pluie cesse, pique-nique à l’abri du vent dans une végétation luxuriante. 

Mon but suivant était de rejoindre le pied des falaises du Puy Saint André, le chemin se perd, nous suivons par erreur une pente fortement inclinée qui malheureusement nous conduira au sommet. C’est ici que la randonnée est passée de facile à moyenne ! Nous retrouvons un sentier qui se dirige vers les falaises car le hors piste sur les rochers : « mission impossible !  » Nous voici enfin au pied où, dans les années 70, une carrière de basalte occupait les lieux. 
Descente sur Busséol, célèbre pour son château du 12°S , qui reçut la visite du Pape Alexandre III et de nombreux Rois de France. Il permit à Catherine de Médicis et à la Reine Margot de porter le titre de « Dames de Busséol ». Propriété de la famille Houlier depuis 1966, le château a été lauréat de l’émission « Chef d’œuvre en péril » en 1970. Après quelques dernières gouttes, le soleil et le ciel bleu sont revenus.

pho50.JPG


Le groupe quitte Busséol gaillardement pour attaquer « l’Everest des Limagnes  » : le Puy Saint Romain qui sera vaincu rapidement. Quel 360° magnifique ! Le temps est transformé, on n’aurait pas parié cela ce matin. Nous apercevons même quelques petites taches blanches sur le Sancy. Ce qui chagrine certains, c’est que l’on ne distingue pas le casque de Gergovie car la luminosité de l’heure le laisse dans l’ombre ! Petite hésitation pour reprendre, ( mais nous finirons par le trouver !), le sentier qui nous conduira à Mirefleurs. Arrivés en haut du village, à proximité de nous se trouve le château de Chalendrat, demeure principale de Georges Onslow, compositeur célèbre de musique de chambre pour cordes né à Clermont Ferrand et enterré au cimetière des Carmes. 

Notre parcours se poursuit par la Roche Noire, au pied des falaises de lave noire consolidées suite à l’éboulement rocheux de 2005, et le long des sablières pour regagner Pérignat. La journée a été bien plus belle que prévu. Satisfaction et surprise de tous lors de l’annonce de la distance et du dénivelé car ils ont été accomplis sans que l’on s’en rende compte.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.