Animateur : Yves
Nombre de participants : animateur compris (11F, 3 H)
Météo : Douceur automnale avec un peu de vent par endroit
Distance : 23.5 km
Dénivelé : 870 m
Durée :7H30 pauses comprises
Classement Atlas : Facile reclassée moyenne
Kilométrage auto : 34 km pour 3 véhicules soit :102 km
Préparation et rédaction : 2 h

ITINERAIRE : Chanonat, Chadrat, PC637, PC687, PC603,PC700, PC708, PC790, Mont Redon, PC815, PC849, Rouillat-Haut, PC1023,PC962, Nadaillat, PC830, Chaos de Flore,Pc644, Chanonat.

Nous quittons Chanonat ce matin pour un grand tour de la Montagne de le Serre. Petite traversée du bourg et nous entamons de suite la montée  sur Chadrat. La petite sente dégagée sur les premiers mètres se montre vite encombrée de ronces et autre végétation jusqu’au PC637 où les 200 premiers mètres de dénivelé sont effectués. La pente se fait plus douce et la vue aux alentours devient dégagée. Encore 50 mètres positif et nous descendons sur Chadrat. Quartier de Saint Saturnin, au neuf fontaines alimentées par la source gallo-romaine de la Gazenne et dont  les stromatolithes, structures laminaires fossilisées constituées de calcaire et de silice, ont fait sa renommée.
Après une déambulation dans les rues, direction la chapelle Sainte Anne sur l’axe de l’ancienne voie gallo-romaine entre Clermont-Fd et St Nectaire. Tous les 12 juillet une messe est célébrée dans cette chapelle restaurée en 1993, qui reste un lieu de halte pour les randonneurs. Certains Atlasiens se souviennent d’un pique nique à l’intérieur un jour de pluie. 

Chapelle Ste Anne

Nous poursuivons sur des grands chemins d’exploitation balisés par des chasseurs en poste jusqu’au ruisseau invisible de Biona. Nous le remontons et le traversons sans peine, pas un filet d’eau, avant de perdre notre sentier dans le bois de la Prada. Après quelques égratignures, n’est ce pas Jeannine (!), nous retrouvons le chemin qui nous mène au pied du Mont Redon. Cet ancien volcan se dresse telle une pyramide dans la vallée de la Veyre et domine Ponteix. Cent mètres de positif nous attendent pour gravir ce mamelon ovale où vers 1450 s’élevait un château médiéval avec un donjon quadrangulaire cerné par une enceinte typique du 13° S. La destruction du château est ordonnée vers 1587 et ses pierres ont servi à la construction de l’église de Ponteix. Seul un pan de mur en prismes basaltiques symbolise de nos jours cette enceinte.

Pan de mur de l’enceinte du château

Depuis ce matin la température était clémente mais arrivé au sommet le vent se lève et nous redescendons rapidement.

Sommet du Mont Redon

A mi- pente nous sommes abrités et en profitons pour nous sustenter. En dessert le gâteau de Pierre ravira nos papilles.
Pause terminée nous retrouvons nos beaux chemins bordés de croix ; Croix St Jacques, Croix Chemagrand avant de gagner Rouillat-Haut. Village des côteaux ouest de la Montagne de la Serre réputé pour ses magnifiques plaques de rue en lave émaillée sur le thème des fables de la Fontaine.


Direction plein nord sur le Vigeral, volcan dont la coulée a formé, il y a 3 millions d’années, le plateau de la Serre.
Nous rencontrons un PR que nous quittons rapidement, après avoir immortalisé un troupeau de moutons à la laine étonnamment immaculée, et empruntons une petite sente à peine marquée pour rejoindre Nadaillat.

Clocher de Nadaillat

Nous traversons le village que nous quittons par un passage un peu étrange.

Sortie du village de Nadaillat

Dès la sortie du village, nous plongeons dans la vallée de l’Auzon par un agréable chemin, puis au niveau de L’Aile par une sente en sous bois reposante mais relativement pentue par endroit. Nous voici au pont sur l’Auzon : passé le Chaos de Flore, lieu sacré formé de blocs de granit, le chemin devait rester en courbes de niveau et descendre gentiment sur Chanonat.
Malheureusement  les forestiers en défrichage dans ce secteur ont modifié un peu les lieux et 70 mètres de montée ont été nécessaires pour retrouver le bon sentier, ce sont ces 70 mètres qui transformeront la difficulté de la randonnée.
Quelques grognements dans les rangs, vite apaisés par la vue du château de la Batisse et son jardin à la Le Nôtre, déjà paré de son sapin de Noël. Château du 13° S qui a repris vie avec son récent spectacle nocturne Son et Lumières.

Château de la Batisse

Encore quelques mètres et nous rejoignons nos voitures.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

1 Comment

  1. Une bien belle rando, avec certes de la pluie mais pas de froid, pas de vent et un abri pour déjeuner : journée très agréable ! Merci Yves !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.