Animateur : Liliane
Nombre de participants : 17, animateur compris   ( 11 F, 6 H)
Météo : températures agréables. Nuageux mais nombreuses apparitions du soleil. Pas de pluie pourtant annoncée.
Terrain :   chemins sur terrain sec. En sous-bois très agréables tapissés de feuilles mortes.
Distance :  18 kms   
Dénivelé :  790 m
Durée : 6 h 15 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 65 X 1 et 35 X 3 soit 170 kms. 2 voitures de 4 personnes, 2 voitures de 3 personnes et 2 voitures sur place.
Préparation et rédaction :  3 h

Itinéraire : Parking rond-point de Vulcania, tour des puys des Gouttes et Chopine côté ouest, PC 1018 et 946, ascension du Louchadière, descente HP côté Nord-Est, PC 1026, montée des puy Jumes et Coquilles, traversée du puy de Leyronne, ascension du puy Chopine, petit HP pour retrouver PR direction montée puy des Gouttes, descente par PR, retour au parking.

Ce jeudi nous allons dans nos puys pour savourer et profiter des belles couleurs de l’automne. Nous partons du parking vers le rond-point de Vulcania et nous engageons sur le chemin qui contourne les puys de Gouttes et Chopine, direction le Puy de Louchadière. Belle mise en jambe avant d’entamer l’ascension du Puy. Mais auparavant nous prenons le temps de contempler une œuvre en pierres de Volvic sculptée par Thierry Courtadon : un énorme « CHUT ! ».

Œuvre de Thierry Courtadon

La sente qui monte jusqu’au sommet du puy, camouflée sous un douillet tapis de feuilles mortes, est à peine visible. D’ailleurs sur la fin nous perdons sa trace et terminons-en hors-piste pour le retrouver au sommet. La descente se fait en hors-piste avec pour objectif de tomber pile sur l’épave d’un petit avion (qui s’est écrasé en 1967). Sa carcasse est toujours là ! Nous continuons notre descente dans un épais tapis de feuilles mortes aux couleurs automnales. Le sol est un peu glissant, nous devons donc rester vigilants mais c’est un régal ! Nous nous dirigeons ensuite vers le puy de Jumes. Arrivés à son sommet nous prenons le chemin de crête qui nous mène jusqu’au puy de la Coquille.

Le Louchadière vu des Jumes et Coquille

Tout le long le paysage est saisissant : vue sur le Louchadière d’abord, puis en direction de Coquille vue sur les puys de Chaumont, puy de Dôme, Chopine, Côme. Tous revêtus d’un manteau aux couleurs chaudes de saison.

Vue du Puy de la Coquille

Avant de redescendre nous nous installons à l’abris du vent pour notre pause déjeuner et profitons encore et encore de ce panorama magnifique. Puis nous traversons le Puy de Peyronne et entamons la montée du Chopine par un chemin peu fréquenté qui devient une sente très agréable dans la végétation. Ce chemin aboutit proche du sommet et il nous faut faire demi-tour pour reprendre notre itinéraire. Plus bas, dès que le terrain nous le permet, nous coupons en hors-piste pour rejoindre un chemin en contre-bas. La descente s’avère délicate au tout début mais le terrain devient très agréable à fouler sur le sol moelleux sous les arbres. Nous rejoignons le PR qui monte au puy des Gouttes par son cratère. Parvenus au sommet, nous prenons le temps de contempler et d’apprécier la vue panoramique sur le Puy de Dôme et tous les puys alentours (Lemptégy, Côme, Pariou, Les Goules, grand et petit Sarcoui…). On en prend plein les yeux ! Puis nous redescendons, jusqu’à nos voitures. Certains avaient prévu petits gâteaux et chocolats que nous savourons dans une ambiance amicale avant de nous qui quitter.

Les puys de Lemptégy et Côme

Encore une belle journée partagée ! Merci à vous et à très vite.

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.