Animateur : Jean-Michel
Nombre de participants : 8, animateur compris (5 F, 3 H)
Météo : Soleil et nuages, chaud, légère brise
Terrain : Sec
Distance : 22 km
Dénivelé : 400 m
Durée : 6h40 pauses comprises
Classement Atlas : Facile
Kilométrage auto : 1 X 124 km + 1 X 160 km

ITINERAIRE : St Genès Champespe, Charlut, Bois de Monge, Lac du Taurons, La Crégut, Base Nautique, Lac de Lastioulles, La Crégut, Lac de la Crégut, Bois des Gardes, Lac du Tact, Bois de Laspialade, Laspialade, Les Vergnauds, St Genès Champespe

Aujourd’hui nous partons de St Genès Champespe pour une randonnée ombragée sur le Plateau de l’Artense, un vaste plateau ondulé (900 à 1000 m d’altitude) situé au sud-ouest des Monts Dore, là ou affleure le socle ancien granitique et métamorphique parfois recouvert de coulées de lave. C’est le domaine du bocage (production de Saint-Nectaire et de viande bovine), des forêts et des lacs. Premier arrêt à Charlut pour voir au sommet d’un petit suc volcanique l’oeuvre d’art-nature Horizon-Sancy-2022, conçue par Guillaume Cochinaire, sculpteur plasticien français. Dénommée « Soyez prudent par temps d’orage ! », elle interroge bien sûr sur le danger de la foudre, mais plus subtilement sur l’approvisionnement en énergie par la captation de l’électricité à partir des éclairs. De là-haut, les Monts Dore et les Monts du Cantal se détachent fièrement sur l’horizon.

Oeuvre Horizon-Sancy-2022 de Guillaume Cochinaire

Une belle piste traversant la forêt nous conduit au Lac du Taurons, le premier lac du réseau hydroélectrique de la Haute Tarentaine qui alimente la centrale d’Auzerette puis le barrage de Bort les Orgues sur la Dordogne. Des pêcheurs sont installés au bord. Nous rejoignons un lac intermédiaire puis le Lac de la Crégut au niveau de la D 30. Un aller-retour va ensuite nous amener par petites routes et sentiers ombragés bordés de murets de pierre jusqu’à la table d’orientation installée au-dessus du Lac de Lastioulles et à la base nautique. Nous sommes provisoirement dans le département du Cantal. Curieusement, dans ce beau site, le camping et les parkings sont peu fréquentés en ce jour de vacances estivales. Le pique-nique est pris sur le sable face au lac, les pieds dans l’eau pour certains.

Pique-nique face au Lac de Lastioulles

Lac de la Crégut et ses nénuphars

Nous rejoignons le Lac de la Crégut, seul lac naturel de l’ensemble, d’origine glaciaire. Des nénuphars blancs ont colonisé les bordures. Nous allons longer le lac à travers une magnifique forêt variée de hêtres, sapins, épicéas, riche en bois morts propices aux insectes et aux champignons. Le dernier lac de la journée : le Lac du Tact offre un paysage un peu différent avec des bordures de roselières et d’aulnaies qui procurent des refuges aux oiseaux aquatiques. Le retour s’effectue par le Bois de Laspialade, avec une petite montée. Plusieurs panneaux nous informent sur une page importante dans cette zone de la résistance auvergnate durant la seconde guerre mondiale. Des restes de véhicules de l’époque (traction…) mangés par la rouille apportent une illustration aux évènements. De retour à St Genès Champespe, un rafraîchissement bien apprécié est pris sur la terrasse du sympathique restaurant-hôtel-bar-épicerie du village. Merci à tous pour cette belle journée dans cette belle région peu fréquentée.

 Dans les Bois de Laspialade

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

1 Comment

  1. Super cette rando : rafraichissante avec les lacs, et culturelle sur les traces des résistants… Merci Jean-Michel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.